Tizi Ouzou : polémique autour de la participation de Chawki Amari

6
Le chroniqueur Chawki Amari
Le chroniqueur Chawki Amari

KABYLIE (TAMURT) – La participation de l’écrivain-journaliste Chawki Amari au salon du livre de Boudjima (Tizi Ouzou), qui se tiendra du 20 au 22 mai prochain à la bibliothèque Abdellah-Mohia, a donné lieu à une grande polémique car l’auteur en question s’est attaqué, à plusieurs reprises aux kabyles en faisant usage de termes très virulents.

Pour les internautes en question, le fait que Chawki Amari ait été convié à prendre part à ce salon en tant qu’écrivain est un point noir. L’un d’eux souligne d’ailleurs: « Le seul point noir est la présence d’un dégoûtant personnage qui se prétend kabyle et qui s’autorise à colporter insidieusement toute la haine envers cette région qui revendique la résistance et la résilience. Sa présence n’est-elle pas une insulte à la mémoire de tous les kabyles sacrifiés pour avoir refusé le diktat de l’arabisme et de l’aplatventrisme ? ».

Les internautes ont rappelé aux mémoires amnésiques et courtes le détestable et raciste billet que Chawki Amari a signé. Ledit billet était intitulé : « le mont des oliviers ». Chawki Amari s’est attaqué, dans cet écrit exécrable, à la Kabylie avec une haine indicible et assumée. Il a ainsi tiré à boulets rouges sur les berbéristes. Il faut rappeler que Chawki Amari s’est attaqué à la Kabylie et aux kabyles en d’autres occasions notamment sur des plateaux de télévision étrangères.

D’autres écrivains, connus pour leur hostilité et à la Kabylie ont, à maintes reprises, critiqué voire insulté les Kabyles ou une personnalité kabyle. Tout le monde se souvient de la réaction ordurière de l’auteur Tahar Ouattar après l’assassinat de l’écrivain-poète-journaliste Tahar Djaout.

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. Un résidu du système .l’archétype du brobro khorroto. Le problème des tubes digestifs est qu’ils mangent à tous les râteliers. Prêts à toutes les compromissions , ces êtres dont la seule patrie est leur ventre affamé, sont capables de vendre père et mère et de s’abaisser aux pires flagorneries pour satisfaire leur appétit vorace.Ce n’est qu’un pauvre paumé parmi nos déchets non recyclables (et ce système en produit des masses ) dont le seul mérite pour nos ennemis est sa haine des siens qui ont compris qu’il ne valait rien , d’où sa vindicte envers les Kabyles.Un récupéré du régime bananier qui déteste au plus au point les hommes de valeur ;au moins ce KDS ne leur coûte pas trop cher, il se vend pour une bouchée de pain ,et en ces temps de crise ce n’est pas négligeable.

  2. Pourquoi cette chose nommé Chawki Amari va à Tizi Ouzou ?
    Elle ne devrait pas plutôt aller à Gaza et Jérusalem libérer ses fréres palestiniens ?

    • Je ne vois pas ou il a insulte la kabylie monsieur chawki amari.
      Il a fait une critique satirique de certains berberistes extremistes et il a le droit.
      Vous etes extrement violent et intolerant.
      Deja mohia a bien ironise sur les brobros a sa manierre.
      Vos reactions ultra violentes donnent raison a chawki amari.

  3. Derrière lui il faut y distinguer les Kds du régime, qui lui offrent tout un canal Tv pour croire combattre de « l’intérieur » la dynamique libertaire. Que cet énergumène vienne sur nos colonnes défendre ses thèses. Il est simplement l’indice et benchmark du système sans aucune base ni valeurs. Des criminels qui occupent l’Etat par la force.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici