Laazib : L’indépendantiste Sofiane Babaci placé à l’isolement à la prison de Tidjelabine, selon son avocat

4
Sofiane Babaci
Sofiane Babaci

BOUMERDES (TAMURT) – Le militant indépendantiste Sofiane Babaci, arrêté le 31 mai dernier, a été placé à l’isolement à la maison d’arrêt de Tidjelabine, relevant de la wilaya (préfecture) de Boumerdes, a annoncé dans un communiqué son avocat Me Kader Houali, qui a pu lui rendre visite, ce 02 juin, au niveau de son lieu de détention.

« En ce jour du 2 juin 2021, j’ai rendu visite au détenu Sofiane BABACI à la prison de Tidjalabine, après un long périple où j’ai été obligé de me déplacer entre le tribunal de Bordj Menaïel à Sidi Mhemed (Alger, NDLR), en passant par celui de Boumerdes », a déclaré cet avocat du barreau de Tizi Wezzu. Concernant le motif de l’arrestation de ce militant indépendantiste, Me Kader Houali a expliqué que S. Babaci, natif de Laazib, en Kabylie, « a été arrêté suite à un mandat d’arrêt émis par la cour de Boumerdes, après sa condamnation par contumace, par la même cour, à deux ans de prison ferme dans l’affaire où il a été accusé d’atteinte à l’unité nationale ».

Cette affaire remonte au 26 novembre 2019. Le militant Sofiane Babaci a été violemment interpellé lors d’une manifestation populaire pacifique. Il a été tabassé et torturé au niveau du commissariat de Laazib, avant sa comparution devant le juge de la cour de Boumerdes, lequel avait ordonné sa mise sous mandat de dépôt. Il a été ensuite mis en liberté provisoire, le 02 janvier 2020. Une année après, ce militant indépendantiste a comparu de nouveau devant le juge le 11 janvier 2021. Finalement, son avocat vient d’apprendre qu’il a été condamné par contumace à deux ans de prison ferme.

Par ailleurs, Me Houali a informé qu’il a fait opposition à ce jugement, rendu par défaut, et que cette affaire est programmée pour le 9 juin 2021 au niveau de la cour de Boumerdes. Concernant, le militant Smail Mendes, arrêté en compagnie de Sofiane Babaci, lundi dernier, il se trouve toujours au niveau du groupement de gendarmerie de Boumerdes, a affirmé la même source. « Aucune autre information ne m’a été communiquée sur son état de santé ou sur une éventuelle présentation devant le procureur dans les prochains jours », a souligné Me Kader Houali.

Arezki Massi

4 COMMENTAIRES

  1. Les generaux algerien sont tous au debut des caporaux ,ils le sont toujours.
    Il n’a jamais etait auparavant ,qu’ un general quel qu’il soit ,maltraite ou meprise son propre peuple ,
    Sauf les mercenaire comme en algerie ,faux generaux =mercenaire .
    C’est bien l’armee algerienne qui est la source de tout les maux de l’algerie et de la Kabylie.
    coards osez le dire.
    tanmirt

  2. C’est scandaleux et honteux, ces jeunes crient haut et fort un droit de vivre libres en dehors du joug islamo-baathiste, le droit de vivre notre culture dans notre pays.

  3. Il faudra attaquer ces prisons et libérer les hommes injustement emprisonnés !
    BOUTEFLIKA, TEBOUNE, CHENGRIHA et autres corrompus doivent croupir en prison.

    • Non, la violence ne réglera pas le problème et elle risque de servir au régime algérien vis à vis de l’opinion internationale qui est la seul force qui fait peur au pouvoir. Alors ne lui faisons pas ce cadeau.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici