Kabylie : La conférence régionale de Kabylie aura lieu les 13 et 14 Août

3
Hamou Boumedine (RPK)
Hamou Boumedine (RPK)

TAKARBOUST (TAMURT) – La conférence régionale de Kabylie aura lieu les 13 et 14 Août 2021. Le lieu de sa tenue n’a toutefois pas été divulgué par le Comité d’organisation de ladite conférence qui s’est réuni le 04 juin dernier à Takarboust, dans la wilaya de Bouira. Dans une déclaration lue au terme de la rencontre des principaux animateurs composant le Comité d’organisation de la conférence régionale de Kabylie, l’accent a été mis sur les menaces qui guettent la Kabylie dans un contexte marqué par des violations en cascade des droits humains en Kabylie.

Des violations qui sont l’œuvre bien évidemment du pouvoir algérien, qui a osé franchir le rubican en classant, dernièrement, le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) comme organisation terroriste. « L’assimilation d’un mouvement politique indépendantiste pacifique à une organisation terroriste constitue un précèdent grave qui risque de mettre en danger la paix civile en Kabylie »estime le Comité d’organisation de la conférence régionale de Kabylie dans sa déclaration, mettant en garde « le pouvoir contre toute tentative de déstabilisations de notre région »

Pour les animateurs de la conférence régionale de Kabylie, « le pouvoir veut instaurer un climat de terreur dans la société et criminaliser l’action politique, afin de venir à bout de toute voie discordante », soulignant au passage que « la Kabylie qui a disqualifié les élections présidentielles ainsi que le référendum constitutionnel est, une nouvelle fois, la cible de la stigmatisation du pouvoir et de ses relais à cause de son refus de l’actuel agenda politique du pouvoir de fait.»

En ce qui concerne la prochaine rencontre des 13 et 14 juin, le Comité d’organisation a fait comprendre que celle-ci « regroupera toutes les forces vives de la Kabylie », faisant remarquer qu’elle « aura à réaffirmer la nécessité de doter la Kabylie d’un statut particulier dans le cadre de la refondation de l’état national ».

Le Comité d’organisation de la conférence régionale de Kabylie estime, dans son document, que « le rejet, sans équivoque, du simulacre électorale du 12 juin, sera la justification supplémentaire pour redéfinir la place de la Kabylie, en rupture totale avec le système centralisé jacobin », tout en promettant que la conférence régionale de Kabylie sera le lieu de débats et de convergence de toutes les énergies et luttes.

Pour rappel, l’organisation de la conférence régionale de kabyle a été annoncé le 19 Mars 2021, et l’appel à contribution le 06 avril.

Dalil Imaxlufen

3 COMMENTAIRES

  1. Nous devrions nous inscrire tous au mak et ce malgré la divergence d’opinion. Le régime prépare l’islamisme étatique et sa conjonction à l’islamisme populaire, en douceur, pendant qu’il criminalise la symbolique Kabyle. L’éthique Kabyle n’est pas la source de cette décision, comme telle illégitime, car pour qu’un système judiciare politique puisse prétendre une quelconque représentativité de la Kabylie il est impératif qui soit en totale liaison et harmonie avec les valeurs culturelles symboliques de Kabylie, voilà pourquoi je ne reconnais pas de légitimité à cette décision. C’est du reste la même « audace » qui animait le régime quand il donnait du traître à Abane et même le plus arabisant des Kabyles, Ait Ahmed, avait été proposé comme candidat à être déchuede sa nationalité.

    Quand un pouvoir étranger vous impose ses valeurs préparez vous à être esclave. Le silence de la Kabylie dans l’exclusion de Ferhat et du Mak au nom d’un pouvoir arabocentrique, par les références valorielles, serait la reproduction de la gravissime erreur faite par les Kabyles qui avaient accepté que les thèses qui au caire avaient spolié le congrès de la Soumam de 56. Il y a continuité culturelle entre l’adhésion au fait accompli, hier, et e risque de se faire dicter outre la langue nationale et les valeurs culturelles demain, c’est à dire dès le prochain  » parlement » islamiste- au fond arabiste et arabiseur. Devant un acte illégitime et injuste il n y a jamais de neutralité mais complicité. Sauf les valeurs Kabyles peuvent être la référence quant à juger un parti et des hommes, comme les lois algériennes ont pour source juridique l’islam et la culture d’Etat arabe ( le régime a bien favorisé l’implantation du wahabisme en invitant les saoudiens venir construire des mosquées en Kabylie pour contrer la laicité Kabyle, l’Etat dit à qui veut l’entendre que son camp n’est pas la nation mais la Oumma) et sa vision du monde importée d’orient pour servir de valeurs de rechange. Tant que l’arabisation islamisation sont imposés comme devoir être le pays sera bloqué et la Kabylie serait traîtresse à elle même si elle acceptait que l’on massacre ses enfants un à un. Le MAk n’a ni tué ni volé. Or qui signait le traité de Tafna est passé pour homme d’Etat de même le criminel de 63, nous sommes donc conviés à fêter notre mort à petit feu.

  2. Dixit « Pour rappel, l’organisation de la conférence régionale de kabyle a été annoncé le 19 Mars 2021, et l’appel à contribution le 06 avril. » Annoncée par Qui ????

  3. L’objectif est de doter la Kabylie d’un statut particulier dans le cadre de la refondation de l’état national… Des Kabyles vont se réunir en vue d’un statut particulier pour la Kabylie, ce qui est dans leur prérogative, mais dans le cadre de la refondation de l’état national, chose qui ne relève pas de leur pouvoir… Conditionner le statut de la Kabylie à un changement radical en algérie c’est à dire à la suppression de l’Etat jacobin c’est condamner toute action émancipatrice de la Kabylie.

    Les Algériens n’ont jamais émis un quelconque souhait de régionalisation ou de fédéralisme. Cela ne s’est vu ni dans les revendications du hirak, ni dans les déclarations de quelque association ou organisation algérienne.

    Il s’agit tout simplement d’une tentative de saper le projet indépendantiste, projet qui lui n’impose ni n’exige un quelconque changement dans le système jacobin algérien. Le projet indépendantiste ne s’adresse qu’aux Kabyles et à leur détermination.

    Heureusement que nos aînés, durant la guerre d’indépendance algérienne, n’ont pas conditionné leur objectif par la remise en cause du jacobinisme français…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici