Oran: Accusés de prosélytisme, deux chrétiens kabyles condamnés à un an de prison avec sursis et une amende de 200 000 DA

12
Eglise-catholique-Santa-Cruz-Oran
Eglise-catholique-Santa-Cruz-Oran

ORAN (TAMURT) – Le tribunal Fellaoucène dans la wilaya d’Oran, à l’Ouest de l’Algérie, a condamné, ce dimanche 06 juin, deux chrétiens kabyles à une peine d’un an de prison avec sursis, assortie d’une amende de 200 000 DA chacun pour « prosélytisme ».

L’affaire de ces deux chrétiens, Rachid Seghir et de son ami, répondant aux initiales N.H., originaires de Tizi Wezzu, remonte à 2017. Les services de sécurité algériens avaient alors effectué une descente à la librairie-papeterie que détient et gère légalement Rachid, au niveau de la ville d’Oran. Les policiers y découvrent « le pot aux roses et les pièces à conviction » : de la littérature chrétienne et des Bibles! Il est alors accusé avec son assistant de prosélytisme sur la base de l’ordonnance de mars 2006, qui régit le culte autre que musulman. Cette ordonnance prévoit une peine de 2 à 5 ans de prison ferme et une amende de 500 000 à 1 000 000 de dinars à l’encontre de quiconque « fabrique, entrepose, ou distribue des documents imprimés ou audiovisuels ou par tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi d’un musulman ».
Interprétée de manière imprécise, cette loi est une épée de Damoclès pour la communauté chrétienne. Bien que ces deux chrétiens n’aient pas été interpellés en train de distribuer des Bibles à des musulmans, ils sont accusés de prosélytisme puisque la police avait trouvé de la littérature chrétienne au niveau de leur librairie. Cela s’apparente à un pur procès d’intention.

Pour rappel, ces deux disciples de Jésus-Christ ont été condamnés en première instance par défaut à 2 ans de prison ferme assortie d’une amende de 500 000 DA chacun. Leur procès en appel s’est déroulé le 16 mai dernier. Malgré la ratification par l’Algérie des conventions internationales sur la liberté de culte et de conscience, ces deux droits fondamentaux sont bafoués sur le terrain. En Kabylie, on observe depuis 2017 un regain de la pression administrative contre les églises. Pas moins de dix lieux de culte protestants ont été fermés par les autorités algériennes entre 2018 et 2020, arguant que ces églises ne disposent pas d’autorisation délivrée par la commission nationale des cultes. Or, dans les faits, cette commission ne s’est jamais réunie pour approuver une quelconque demande d’enregistrement d’église, ont indiqué des responsables chrétiens en Kabylie.

Arezki Massi

12 COMMENTAIRES

  1. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les kabyles désignaient leur dieu par le mot « eurbê », mais qui pouvait bien être ce eurbê et quelle était la croyance de leurs ancêtres kabyles pour que le mot dieu = eurbê traverse les siècles pour nous parvenir aujourd’hui. Réponse: eurbê désigne à l’origine le dieu de l’Égypte antique « Amon » qui était souvent représenté avec une tête de bélier et un disque au dessus de la tête entre les deux cornes. Un temple lui était dédié en Égypte à Karnak il y a 3 000 ans. Ce qui signifie qu’il y avait des connexions avec l’Égypte antique. Et ensuite quand les kabyles sont devenus chrétiens donatistes ils ont continué à utiliser le même mot pour désigner le dieu chrétien. Aujourd’hui le mot eurbê est encore utilisé par les kabyles musulmans. Cherchez l’erreur.

  2. En Europe ils construisent des mosquées qui deviennent l’ étendard de la  » oumma » pour mieux massifier cette catégorie de personnes qui ont besoin d’un repère identitaire. On leur offre le rôle de chair à canons, comme l’ ont toujours été les peuples conquis.Entre la cité et la mosquée il faut choisir sa tradition ancestrale. Dommage pour les assimilés, notre éthique date de bien avant l’ islam. S’ils combattent les chrétiens ce n’est pas pour tolérer les laïcs, c’est le coran qui le stipule dans sa hiérarchie et tactique de guerre où il met le non croyant au sommet des ennemis, non pas par amour des chrétiens non plus. Une vision politique où les nuances sont jouées comme ruse sur le terrain de guerre. Un islamique à une visière étroit qui peut facilement mener en erreur avec les salamalecs hypocrites. Il suffit de lire les déclarations de l’ islamique candidat au parlement qui suggère que l’  » officialisation  » de thamazighth serait  » le fruit de kabyles du pouvoir  » qui l’ auraient fait sans l’ aval des  » algériens  » semble nous insinuer que  » c’est déjà trop pour vous « ! Quand vous rentrez dans une mosquée c’est ce beau monde islamique que vous aidez inconsciemment à proliférer.

  3. Et il ya encore des Kabyles qui vont venir nous dire qu ils sont musulmans. Suivre la secte d’un colonisateur de son propre peuple c’est ça la TRAITRISE et l’indignité …

    • À preuve du contraire les kabyles sont dans leurs écrasante majorité musulmans.
      Tu écris dans la langue de ton ancien colonisateur, alors évite de critiquer ceux qui sont musulmans.

      • A choisir entre langues de colonisateurs Autant choisir la langue qui te mènera loin et qui t’instruit que celle qui t’enterre vivant…

    • Tu as raison Amellal. L’islam rentre sur la pointe des pieds, à partir des fissures individuelles puis uen fois installé, il sort ses griffes et vous imposera sa mesure contre la votre. Les criminels qui tuent des laics pour servir les monarchies du golfe et leur oumma ont été surpris quand le CCG- conseil coopération du Golfe parlait d’encerclement de l’Algérie par les monarchies islamiques. Un mutant c’est quelcun qui a perdu la clé de son cerveau, ainsi la même junte nous distile l’arabislamisme version piosson rouge. Ils empruntent une identité aux monarchies et pretendent faire le « leader » arabe. C’est cela à quoi est réduite la patrie de Massinissa

      • exactement jeanjaquesruisseau , entierement d’accord avec ce que tu dis , ce n’est que réalité malheureusement ! , regarde ce qui m’a répondu le stef qui me dit que j’ecris en langue de colonisateurs , mais il a oublié que lui même m’a répondu dans la même langue. Comme quoi la bêtise n’a pas de limite chez les mousslim !! Sinon Stef , ta langue de prière n’est ce pas une langue de colonisateur ? Tu obligé de prier dans la langue de vrai colonisateur de 2021 ( puisque le français n’est plus la langue de colonisateur etant donné que vous avez l ISTIKLAL EL WATANI ) !! Actuellement il me semble que c’est l’arabe bet l’islam qu on impose au peuple Kabyle par la force et on interdit dans les faits la langue Kabyle …Alors qui est le colonisateur ? Enfin , ne decrete jamais l’islamisme des kabyles ..tu les a consulté tous ? Tu dis que l’ecarasante majorité des kabyles est musulmane ? quelle connerie on dirait un mouslim qui protege sa secte mensongère criminelle ! Les kabyles tu ne les a pas consulté , j’en suis un et je ne suis pas muslium et toute ma famille ne l’est pas , et nous sommes en Kabylie coco ! allez Traitre tu n’as pas honte de te soumettre au colons arabe et leur stupide et criminelle fausse religion ?

  4. Azul. Quel pays de m…..de, de quoi je me mêle. Vous êtes des dieu ,des messagers. Vraiment quel bassesse.ils veulent rentrer dans les cœurs des gens. bande de voyou et hypocrite. le résidu de la planète a vomir soit la bande ou le pauvre peuple . Vive l’indépendance de la Kabylie.

  5. vraiment c’est catastrophique a nous les kabyles de rejeter tous ce qui vient de arabie saodite l’islamisme et l’arabisme

  6. Dans cette Algérie tu as le droit que d’être un islmo-baathiste, un khoroto avec une djellaba traînant son tapis de prière et …rien dans la tête , le djelbab la bourka ont déjà pris le dessus…. et ben non, si c’est ça l’Algérie alors je refuses d’être algérien …

  7. Il faut blamer nos parents pour nous avoir fait heriter d’un tel regime en 1962!
    Il n y as aucune solution au probleme qui terrorise l’Algerie.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici