Patrimoine culturel : La Kabylie célèbre la première Journée internationale de la robe kabyle

0
Robe kabyle
Robe kabyle

KABYLIE (TAMURT) – Plusieurs associations culturelles étaient au rendez-vous, ce samedi 05 juin, à travers la Kabylie, pour célébrer la première « Journée internationale de la robe kabyle ». C’est à la suite d’un appel lancé par plusieurs associations œuvrant pour la culture kabyle et activant en Kabylie, au Canada, aux USA et en Europe que cet évènement est né.

Dans la région de Vgayet, l’association culturelle « Abzim » (fibule ou agrafe) a célébré cette première édition de la Journée internationale de la robe kabyle en organisant une exposition et un défilé de la robe kabyle. Une conférence sur l’origine, l’histoire et les modèles de la tenue kabyle, ainsi que des récitals poétiques étaient également au programme de cet évènement festif. « A travers cette célébration, nous voulons valoriser la robe kabyle et en même temps rendre hommage à la femme kabyle », a déclaré K. Naïma, présidente de cette association. A Tizi Wezzu, les associations culturelles « Taflest » (Foi) et « Amusnaw » (Le savant) ont conjointement célébré cet évènement culturel en concoctant un programme riche et diversifié.

Ce programme s’est décliné en plusieurs activités, à savoir une exposition de robes, poterie, bijoux traditionnels et vannerie kabyles, une conférence sur la maison et la robe kabyles, ainsi qu’un gala artistique. L’objectif de la célébration de cette journée, selon le collectif des associations ayant appelé à instituer la Journée internationale de la robe kabyle, est tout simplement de mettre « en valeur la culture kabyle qui se distingue particulièrement par sa tenue vestimentaire traditionnelle, ancestrale et contemporaine ». Pour les initiateurs de cette journée, « la robe kabyle, issue de l’artisanat, représente la liberté de créer et de parer son corps féminin à sa guise ». Ils rappellent aussi que la robe traditionnelle reste « un patrimoine précieux de la culture et de l’histoire de la Kabylie ».

Parmi les associations initiatrices de cet évènement, Le réseau des femmes kabyles et amazighes (Montréal), Association Tafsut (Montréal), Cultures Amazighes du 5e (Paris), Amazigh Union in the USA (Philadelphia), Tadukli Tilawin N Sahel (Bouzeguène), Itri Adelsan (Etoile culturelle d’Akbou), etc. Plusieurs acteurs associatifs ont salué cette initiative d’autant plus, soulignent-ils, que la robe kabyle est menacée de disparition par de nouvelles modes vestimentaires venues d’ailleurs.

Arezki Massi

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici