Kabylie: Les autorités algériennes agissent comme une puissance coloniale

0
La police algerienne arrete une femme kabyle habillée en robe kabyle
La police algerienne arrete une femme kabyle habillée en robe kabyle

KABYLIE (TAMURT) – Tiwizi USA condamne avec force la répression et l’oppression systématiques du gouvernement algérien à l’encontre du peuple kabyle et de la Kabylie. La Kabylie a longtemps vécu sous la tyrannie du gouvernement algérien, mais récemment cette attitude hostile s’est intensifiée. Les autorités algériennes agissent comme une puissance coloniale dans cette région.

Dans sa quête pour écraser le mouvement Hirak et tous ses opposants, les autorités ont réprimé manifestants, journalistes et les militants de tous bords pour s’assurer que les prochaines élections bidon leur assurent la façade démocratique nécessaire pour continuer a regner. En Kabylie, ils ont particulierment ciblé les membres du MAK (mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie). Plus récemment, le gouvernement algérien est allé jusqu’à qualifier ce mouvement pacifique et démocratique d’organisation terroriste afin d’inciter à la violence et et faire de cette region rebelle un bouc émissaire.

La stigmatisation de la Kabylie est historique, mais plus récemment, les menaces et les appels à la violence à son encontre se sont intensifiés. Par exemple, Said Bensdira, un extrémiste islamite résidant en Angleterre, a appelé dans sa chaîne YouTube à tuer des Kabyles à l’aide de produits chimiques. Au cours des dernières semaines, plus d’une vingtaine de Kabyles membres du MAK ont été emprisonnés sans aucun mandat. Parfois, ils sont enlevés à leur domicile sans que personne ne le sache. Leurs familles subissent des menaces et des humiliations. Détenus sans caution, leurs procès sont souvent retardés exprès pour les punir et ensuite leur infliger une peine égale au temps purgé, car les autorités n’ont rien contre eux. Beaucoup d’entre eux se sont plaints de mauvais traitements et de torture pendant leur garde à vue.

En tant que Kabyle-Américains, nous appelons les autorités algériennes à libérer tous les journalistes et militants du Hirak et du MAK emprisonnés pour avoir dit ce qu’ils pensaient, s’être rassemblés ou manifesté pacifiquement pour leurs droits et leur dignité. Nous disons aux autorités que le MAK est une organisation pacifique et jusqu’à présent, la violence n’est venue que de ce gouvernement. Les souvenirs du printemps noir 2001 de Kabylie sont encore vivaces, et l’incitation à la violence pour justifier l’usage de la force, entraînera des conséquences très dangereuses pour le peuple Kabyle et d’Algérie dans son ensemble.

Nous appelons les organisations de défense des droits de l’homme et toutes les personnes qui épris de liberté et de justice à défendre les droits du peuple kabyle et de tous ceux qui luttent pour la démocratie et la liberté, et appelons l’Algérie à changer de cap et ainsi libérer tous les detenus et à respecter sa propre Constitution.

Nous sommes solidaires de ceux qui luttent pour la liberté et contre la tyrannie. Nous sommes solidaires du MAK et de nos frères et sœurs kabyles et les assurons de notre inébranlable solidarité.

Le Conseil d’Administration
Philadelphie le 7 Juin 2021
Version anglaise

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici