Vgayet : Appels tous azimuts à une grève de trois jours et au rejet des législatives

2
Grève en Kabylie
Grève en Kabylie

VGAYET (TAMURT) – A la veille des législatives anticipées du 12 juin, des activistes de Vgayet ont appelé, à travers une large campagne d’affichage, les citoyens de la région à observer une grève générale de trois jours à partir de ce jeudi pour dire « non » à cette mascarade. Ces derniers se joignent ainsi à un appel similaire, lancé, dernièrement, par les animateurs locaux du PAD.

L’on s’acheminerait donc vers une paralysie des principales villes de Vgayet à partir de ce jeudi. Il reste que les avis des citoyens de la région sont partagés entre ceux qui sont contre cette grève et d’autres pour une paralysie totale de Vgayet pendant trois jours. « Pourquoi pénaliser les citoyens et les commerçants de Vgayet trois jours durant ? Les initiateurs de ces appels devraient faire la part des choses avant de lancer de pareils appels. Personnellement je suis pour une grève ciblée, c’est-à-dire une paralysie des principales administrations et des entreprises publiques et privées et laisser les commerces et autres transporteurs travailler pour ne pas pénaliser les citoyens » estime un habitant du quartier Nacéria, au centre ville de Vgayet. Un autre abonde dans le même sens, en qualifiant ces appels « d’irresponsables ». « Une grève générale de trois jours ! C’est une folie ; on a déjà vécu une situation pareille lors de l’élection présidentielle ; qu’avons-nous gagné? »s’interroge-t-il, en invitant les activistes locaux « à faire preuve de discernement » à même, détaille, « de ne pas impacter l’activité commerciale et, partant pénaliser les citoyens, qui éprouveront toutes les peines du monde pour se déplacer ou se procurer une baguette de pain. »

Pour l’un des initiateurs de cet appel, la région traverse une période critique, nécessitant une riposte forte de ses enfants. « Le pouvoir algérien ne prend plus de gants ; il jette en prison nos enfants et même nos femmes ; nous devons penser à inverser le rapport de forces en notre faveur. Et la grève générale reste l’un des moyens pacifiques pour faire plier ce pouvoir »dira-t-il sur un ton rageur, reconnaissant les retombée d’une telle action sur le quotidien des citoyens et le portefeuille des commerçants. « Nous sommes conscients des répercussions d’une éventuelle paralysie des principales villes de Vgayet, mais toute lutte implique des sacrifices » explique-t-il, en appelant les citoyens de la région à bouder les bureaux de vote le 12 juin 2021 et faire preuve de vigilance.

Dalil Imaxlufen

2 COMMENTAIRES

  1. Les Kabyles continuent de croire ceux qui font la politique en insultant les Kabyles, à quel point ils ont la haine contre nous.
    Suivre ce pouvoir c’est signé sa propre mort.
    Nos enfants vont encore souffrir, ils seront des Talibans sinon ils seront assassinés comme des chiens.

  2. Ces soi-disant commerçants et transporteurs qui seraient impactés s’ils suivaient le mot d’ordre de grève, le seraient de toute façon, même s’ils restaient ouverts, puisque les citoyens, dont soi-disant, ils se préoccuperaient, resteront chez eux.
    Les citoyens devraient boycotter les commerces qui resteraient ouverts.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici