Grave dérive de la justice algérienne : Interpellé à Oran, l’indépendantiste kabyle Khoudir Bouchlaghem placé sous mandat de dépôt pour « adhésion à une organisation terroriste (MAK)»

0
Lkhoudir Agrawliw
Lkhoudir Agrawliw

ORAN (TAMUYRT) – Décidément, les militants indépendantistes kabyles sont devenus la cible privilégiée de la junte militaire au pouvoir en Algérie, qui leur fait subir un acharnement judiciaire sans précédent dans une vaine tentative d’entraver la marche du peuple kabyle vers son indépendance. Le militant souverainiste Khoudir Bouchlaghem est la dernière victime de l’instrumentalisation machiavélique de la justice algérienne par la maffia militaire d’Alger. Ce militant pacifique a été arrêté à Oran (l’Ouest algérien) et placé sous mandat de dépôt. Six chefs d’inculpation ont été retenus contre lui, dont « adhésion à une organisation terroriste (MAK, ndlr)», selon son avocat Kader Houali.

Khoudir Bouchlaghem a été interpellé, ce 14 juin, à Oran. Deux autres activistes kabyles, Heddad Riad et Guechichi Mohand, ont également été arrêtés le même jour dans cette région algérienne. Il semble que le militant Khoudir était suivi de près par les services de renseignements algériens, qui l’avaient depuis plusieurs semaines dans leur ligne de mire. En effet, cet indépendantiste kabyle reconnait publiquement son appartenance au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et assume fièrement son combat pacifique pour l’indépendance de la Kabylie. Le Me K. Houali, qui a été alerté au téléphone par Khoudir sur son arrestation, a délégué un avocat du barreau d’Oran pour le défendre. Khoudir a été présenté devant le juge d’instruction du tribunal Ayoun Turk d’Oran, lequel a ordonné sa mise sous mandat de dépôt, ainsi que les deux autres kabyles. Ils sont poursuivis, entre autres, pour « adhésion à une organisation terroriste », en l’occurrence le MAK.

Pour rappel, ce mouvement indépendantiste kabyle, d’essence pacifique, a été classé comme « organisation terroriste » par le Haut conseil de sécurité algérien le 18 mai dernier. La stratégie du pouvoir algérien, qui consiste dans l’acharnement judiciaire sur les militants indépendantistes se précise. Plus de vingt souverainistes kabyles ont déjà été mis sous mandat de dépôt en l’espace d’un mois. Cette cabale judiciaire vise à décourager les militants indépendantistes. Ceux-ci sont conscients des risques qu’ils encourent, mais la détermination dont ils sont animés les aide à garder le cap et à continuer leur combat pacifique sans crainte pour un Etat Kabyle indépendant et souverain.

A noter que Khoudir est parmi les indépendantistes kabyles privés de leur passeport et d’autres papiers administratifs par l’administration algérienne. Il a eu le courage de brandir le drapeau kabyle en terre de Kabylie, à Vgayet, lors des marches du hirak, malgré l’hostilité d’autres kabyles « hirakistes ».

Arezki Massi

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici