Vgayet : Six mois sans nouvelles de 23 jeunes portés disparus

2
Les harragas
Les harragas

KABYLIE (TAMURT) – Ils sont 23 jeunes à avoir tenté le 17 décembre 2020 la traversée de la Méditerranée à partir de la plage de Tirdemt, sur la côte Ouest de Vgayet. Depuis, aucune nouvelle d’eux. Et leurs familles ne perdent toujours pas espoir de les retrouver « morts ou vifs ».

Mercredi dernier, des proches de ces jeunes ont tenu un rassemblement devant le siège de la wilaya de Vgayet. Ils réclament vérité sur ce qu’il était advenu de ces infortunés jeunes, partis vers les côtes ibériques, plus précisément l’ile de Palma de Majorque, tôt dans la matinée du 17 décembre 2020. Déjà alertées, les autorités n’ont rien fait pour soulager la douleur des familles de ces 23 jeunes portés disparus. « Ils ne veulent même pas nous recevoir »s’indigne le frère de l’un des jeunes disparus, rappelant avoir alerté toutes les institutions, y compris la marine algérienne.

Visiblement au bout du désespoir, un autre enchaîne : « Qu’ils nous disent seulement ce qu’il était advenu de ces jeunes ; nous sommes prêts à faire notre deuil, même en enterrant leurs effets personnels. » La semaine dernière, des jeunes de la Vallée de la Soummam ont pris le large, au péril de leur vie, vers les côtes ibériques. Ces derniers, photos et vidéos à l’appui, ont réussi leur périlleuse traversée. Ils sont arrivés saints et saufs sur l’ile de Palma de Majorque.

Il y a de cela sept mois, d’autres jeunes du quartier les 600 logements et de la cité Adrar, à Vgayet ville, avaient, eux aussi, réussi la traversée de la Méditerranée. Une fois sur le sol espagnol, ces jeunes ont pris attache avec leurs familles pour les informer qu’ils étaient bien arrivés à destination. Ce n’est malheureusement pas le cas de ces 23 jeunes des quartiers Sidi Ahmed, la Cifa, Houma Oubazine, Taklait, Zedma, Beaumarchais. Leur destin aurait chaviré en haute mer.

Dalil Imaxlufen

2 COMMENTAIRES

  1. Qui prouve qu’ils ne sont pas dans les prisons en Algérie ou en Tunisie.

    Le Kabyle est détesté et ce n’est pas moi qui le dit.

    Ils subiront viol, et toutes sorte de maltraitance juste pour assouvir leur rage du Kabyle.

    Où sont leurs cadavres s’ils étaient noyés ???

    Nous sommes vraiment en danger et certains Kabyle continue de suivre leurs propres ennemis.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici