Michelet : 8 décès en 3 heures

2
La lutte contre le coronavirus
La lutte contre le coronavirus

KABYLIE (TAMURT) – C’est vraiment l’hécatombe dans le département administratif de Tizi Ouzou ces derniers trois jours. Rien qu’hier, mercredi, l’hôpital de Michelet a enregistré huit décès parmi les malades de la covid-19 en moins de trois heures.

Les huit patients atteints de la covid-19 sont décédés hier entre 19 h et 22 h à cause de la rupture de l’alimentation en oxygène au niveau de l’hôpital de Michelet. Ce chiffre s’ajoute à de nombreux autres, aussi alarmants, mais qui n’ont été confirmés par aucune source officielle. Sur ce plan, c’est le silence total. Les responsables du secteur de la santé, à Tizi Ouzou, sont dépassés. C’est le cas de le dire. La version la plus répandue hier, évoquait pas moins de cinquante décès enregistrés en 24 heures. Tous à cause du manque d’oxygène. Divers témoignages concordants laissent entendre que 10 parmi les 50 morts de cette dernière journée, sont à déplorer à l’hôpital de Larbâa Nath Irathen. On évoque plusieurs morts à l’hôpital de Mirabeau. Mais c’est sans doute à l’hôpital de Boghni où le bilan des morts est le plus macabre. Aucun chiffre officiel n’était disponible mais on avance, avec assurance, plusieurs dizaines de morts en 24 heures, dans la journée de mercredi et dans la nuit de mardi à mercredi dernier.

Un élu à l’Assemblée populaire du département de Tizi Ouzou (APW) a confirmé ces bilans extrêmement lourds et inédits depuis le début de la pandémie en mars 2020. La population de Tizi Ouzou est paniquée. Tout le monde a peur. Les rues deviennent de plus en plus désertes. Les citoyens observent désormais et de plus en plus les mesures barrières dont le port du masque (bavette). Même dans les rues et non pas seulement dans les lieux publics.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici