Cagnotte pour aider des malades de la Covid-19 d’Aokas à Kherrata

2
Kabylie: solidarité pour stopper la Covid-19
Kabylie: solidarité pour stopper la Covid-19

KABYLIE (TAMURT) – Cagnotte régionale de solidarité avec les malades du Corona en Kabylie orientale. Les étudiantes kabyles de France lancent une cagnotte pour aider les malades de la Covid-19 d’Aokas à Kherrata. La 3ème vague de cette pandémie, variant « Delta » ravage la Kabylie. La mobilisation des citoyens kabyles pour organiser des collectes afin d’acheter le matériel pour oxygéner les patients atteints de complications respiratoires est nécessaire mais insuffisante car les problèmes sont nombreux.

La pénurie de médicaments comme les anticoagulants injectable préventifs tel « LOVENOX » avec tous ses types de dosages est aussi nécessaire pour une prise en charge convenable des patients. Ce médicament évite les thromboses et ses conséquences.

Voilà pourquoi on pourrait peut-être éviter cette étape de dépendance à l’oxygène d’autant plus que la maîtrise de l’oxygénothérapie n’est pas à la portée de tout le monde. C’est pourquoi, on vous invite à participer et à partager cette cagnotte lancée par un groupe de jeunes filles etudiantes en France, originaires de Lota, Souk El Tenine, Aokas, Melbou, Bordj-Mira, Darguina…

Nous comptons sur vous pour aider les nôtres le plus tôt possible.

Votre geste contribuera à minimiser la dépendance à l’oxygène et aidera les personnes qui n’ont pas les moyens de se soigner correctement.

Veuillez cliquer sur ce lien: pour aider via PayPal.

Les organisatrices:

  • Liza Abid
  • Meriem Messaoudi
  • Celia Lachouri
  • Thiziri Yakoubi
  • Celina Daoudi
  • Nadine Sidane

2 COMMENTAIRES

  1. Attention: à tous nos frères qui envoient du matériel en Kabylie sachez qu’une fois arrivé en Algérie il sera désormais détourné soit pour être revendu soit donné à des hôpitaux algériens au lieu de la Kabylie. En somme les dons des kabyles vont servir a alimenter les algériens pendant que les Kabyles mourront tranquillement. Préférez les dons en argent distribué directement dans nos villes et villages sans passer par les autorités algériennes. Merci de partager.

  2. Bravo les filles! Il faut d’urgence ce genre d’initiatives. Mais il faut que le matériel acheté arrive vite vite vite. Les malades suffoquent dans les hôpitaux kabyles laissés à l’abandon. L’État s’occuppe des mosquées, des casernes et des prisons…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici