Insolite : En Algérie, des citoyens « détournent » un camion transportant de l’oxygène médical !

4
Sidi Bel Abbes, des citoyens détournent un camion transportant de l’oxygène médical
Sidi Bel Abbes, des citoyens détournent un camion transportant de l’oxygène médical

TAMAZGHA (TAMURT) – C’est une scène insolite qui s’est produite, ce samedi 31 juillet, en Algérie. Alors que le pays vit une crise aigüe liée au manque cruel d’oxygène médical, des citoyens de la wilaya de Sidi Bel Abbes ont bloqué la route à un camion transportant de l’oxygène médical se dirigeant vers la wilaya de Tlemcen. Ils ont exigé au transporteur de livrer l’oxygène médical aux hôpitaux de leur région.

« Ça y est, c’est fait. On a détourné le camion. Il va d’abord livrer les hôpitaux de Sidi Bel Abbes », s’est réjoui l’un des auteurs de ce « détournement » inédit dans une vidéo largement partagée sur le réseau social Facebook. Cet incident renseigne sur la gravité de la crise sanitaire qui secoue l’Algérie, accentuée par une grande pénurie en oxygène médical. Le gouvernement algérien qui s’est vanté, tout récemment, des aides en équipements médicaux offerts à la Tunisie, en proie également à une flambée des contaminations de la Covid-19, est dépassé par la crise frappant de plein fouet son propre peuple. Concernant la situation sanitaire en Kabylie, un sursaut salutaire de la société civile a fait éviter le pire, même si des dizaines de morts ont été malheureusement déplorés faute d’oxygène médical.

Dans un message posté sur sa page Facebook, le chercheur et militant de la cause amazighe, Abdennour Abdesselam, a salué « un sursaut extraordinaire » des kabyles, tout en fustigeant l’anti-kabylisme de l’Algérie et l’absence sur le terrain des partis politiques FFS-RCD, sans les citer. « Abandonnée, livrée à elle-même, esseulée, oubliée, négligée, solitaire, effacée des préoccupations, la Kabylie se kabylise comme jamais autour de ses valeurs socialisées depuis des millénaires pour faire face au curieux envahissement du Covid 19 et surtout durant les grandes chaleurs. Grace à ses réflexes et ressorts générationnels notre Kabylie remet à nu clairement et malheureusement l’anti-kabylisme historique et regrettable.

Le sursaut extraordinaire de la société civile attendu en Kabylie démontre si besoin est qu’elle ne peut plus continuer à fonctionner sous la forme fractionnelle des deux partis kabyles qui ont cabriolé, cadenassé notre région et qui sont totalement et lamentablement absents sur le terrain », a-t-il écrit.

Arezki Massi

4 COMMENTAIRES

  1. C’est un peuple maudits il mérite ce qu’il sème tfou ahlikoum peuple ta3 el khiss c est bien fait pour vous cette situation. Honte à vous d’avoir détourné le camion d’oxygène destinée à la wilaya de Tlemcen à l’hôpital de Maghnia sans compter dans les domicile 39 morts dans la nuit de vendredi à samedi..

  2. C’est deux partis C’est les deux béquilles du pouvoir, c’est à cause d’eux que nous sommes dans cette situation..sans eux le pouvoir aurait été au moins obligé de nous respecter…

    • Le régionalisme positif a fait les grandes nations de ce monde (USA, ALLEMAGNE, Russie, Inde, grande bretagne ……..) . Ne le refusent que les personnes incultes qui ne regardent jamais plus loin que le bout de leur nez.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici