Tizi-Ouzou: 200 malades de la Covid-19 par jour au CHU

0
CHU de Tizi Ouzou
CHU de Tizi Ouzou

KABYLIE (TAMURT) – Le service des urgences du centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou reçoit 200 nouveaux malades de la covid-19 par jour, ont indiqué ses responsables hier. Une situation des plus alarmantes.

Le CHU de Tizi-Ouzou enregistre, ces dernières semaines, un afflux considérable de malades, atteints de la Covid-19, précise la direction de cet hôpital. Ce chiffre élevé ne comprend pas les cas qui affluent également quotidiennement sur les différents hôpitaux situés dans les chefs-lieux des daïras. Après un silence ayant duré de nombreux mois, la direction du CHU de Tizi Ouzou est sortie de son mutisme. Sans doute à cause de la gravité de la situation. Plus de 200 évacués sont reçus quotidiennement aux urgences Covid-19, est-il révélé. « Une moyenne, de 20 à 30 patients, est retenue, par jour, pour hospitalisation. Le nombre de patients, actuellement en séjour à travers les deux unités du CHU de Tizi-Ouzou (unités Nedir et Belloua), avoisine les 350 sujets, dont 17 sous soins intensifs », indique-t-on en outre. Ces malades de la covid-19 sont répartis sur 13 services : service des maladies infectieuses, pneumologie, médecine interne, endocrinologie-diabétologie, traumatologie, urologie, cardiologie, neurochirurgie, chirurgie générale, chirurgie infantile, gastrologie, chirurgie thoracique, tri de médecine, tri grippe, réanimation chirurgicale, réanimation médicale et réanimation polyvalente, réquisitionnés.

En moyenne, révèle-t-on par ailleurs, un patient nécessite un séjour de 8 à 15 jours d’hospitalisation. « Avec le nombre croissant des malades reçus, tous quasiment nécessitant la mise sous oxygène, la demande sur le produit a quadruplé pour atteindre un besoin de 9 000 litres/24 heures », apprend-on. Pour pallier au manque d’alimentation régulière effectuée en liquide (citerne), la direction a dû mobiliser un personnel qui assure en continue (24H sur 24H) l’approvisionnement en obus à partir d’Alger. Les responsables du CHU de Tizi Ouzou ont appelé au respect strict et rigoureux des mesures barrières et le recours au vaccin, seules solutions en mesure d’atténuer les contaminations, et partant la pression sur les établissements sanitaires.

Idir Tirourda

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici