Assassinat de Kasdi Merbah, un crime d’Etat selon ses sœurs

15
Kasdi Merbah
Kasdi Merbah

TAMAZGHA (TAMURT) – Trois sœurs de l’ancien patron de la Sécurité militaire, Kasdi Merbah de son vrai nom Abdellah Khalef, ont signé une sortie médiatique pour dénoncer l’opacité qui entoure l’affaire de l’assassinat de leur frère, originaire d’Ath Yanni, à Tizi Ouzou.

Cette sortie médiatique coïncide avec le 28ème anniversaire de l’assassinat de Kasdi Merbah. Les trois sœurs de ce dernier, rappellent que 28 ans sont passés depuis que des « mains criminelles ont obéi à ceux qui ont planifié l’attentat abject du 21 août 1993 ». Ces mains criminelles, ajoutent-t-elles, ont ordonné de faire feu sur les deux véhicules « transportant nos frères Abdellah Khalef dit Kasdi MERBAH, ex-négociateur des Accords d’Évian et ex-chef du gouvernement, Abdelaziz Khalef médecin et notre neveu Hakim Khalef, universitaire, accompagnés de Aziz Nasri et L’Hachemi Ait-Mekideche, militants du MAJD, les cinq tués à Bordj-El-Bahri ». Les trois sœurs rappellent que cette opération commando a été menée par « des éléments aguerris, lourdement armés et bien renseignés par un félon lui-même liquidé une année après ». Et de préciser qu’à ce jour, aucune enquête véritable n’a été menée : pas de reconstitution de la scène de crime, pas d’étude balistique sur les victimes ni sur les véhicules, pas d’interrogatoire de témoins.

« Une parodie de procès permettra de clore le dossier. Nous n’avons cessé de demander sa réouverture, allant jusqu’à interpeller le procureur général de la Cour suprême, hélas en vain. Nous avons demandé le témoignage de l’ex-président de la république Liamine ZEROUAL, alors ministre de la Défense nationale dont nous savons qu’il était en contact permanent avec Kasdi MERBAH et qu’il suivait de près la progression de la mission informelle qui lui avait été confiée pour mettre fin à l’effusion de sang, au point d’avoir eu avec lui une communication téléphonique en Suisse à la veille de son retour au pays », ajoutent les trois sœurs de Kasdi Merbah.

Elles enchainent : « Son silence abyssal nous a confortées dans notre conviction, qui est aussi celle du peuple, qu’il s’agit d’un crime d’État, semblable à celui dont avait été victime, près de quatorze mois plus tôt, le Président Mohamed BOUDIAF. Nous ne cesserons de revendiquer la vérité car nous ne pouvons adhérer à la vision dévoyée que se fait de la justice Farouk Ksentini quand il ose affirmer que La raison d’état doit prendre le pas sur la justice due à tout un chacun. Des langues se sont déliées et des noms ont été avancés, mais rien n’y fait, rien ne bouge », soulignent les sœurs de l’ancien patron de la Sécurité militaire. Ces dernières concluent en précisant que dans le contexte actuel de la crise sanitaire et des incendies criminels ayant ravagé essentiellement la Kabylie et certaines régions du pays, nous ne nous faisons aucune illusion, d’autant que la crise politique profonde qui secoue l’Algérie ne laisse entrevoir pour le moment aucune lueur d’espoir.

Idir Tirourda

15 COMMENTAIRES

  1. C’est ce qui s’appelle l’arroseur, arrosé ! Il a terrorisé la Kabylie avec sa SM durant presque 30 ans. Serviteur zélé de boukharrouba qui pour autant ne lui faisait pas tout a fait confiance( voir l’affaire Amirouche si El haoues), ses geôles ont vu passer des milliers de kabyles qui ont enduré les pires souffrances sous la torture. Très peu pour moi.

    • Tout simplement , Boumediene savait que Merbah n’accepterais jamais de marcher dans cette combine. Ni dans d’autres d’ailleurs ..
      Merbah était un seigneur.

  2. J’ aimerais savoir de quel côté était il durant le massacre en 63 de boumediene en kabylie . C’est de cette dérive initiale qu’est née l’ autocensure des kabyles qui doivent nier leurs propres valeurs pour rentrer dans le moule arabe du régime.

  3. Il etait ne et vecu au Maroc..donc un Marocain du pouvoir. Il n’est pas de Ait Yenni!
    Il est derriere l’assassinat et torture de beaucoup de Kabyles!

  4. C’est des Kabyles comme lui, qui ont soutenu le regime de Boukharouba et l’ellimination des chefs kabyles, malgres tout cela, il était resté accrocher aux jirons du pouvoir araboislamiste et anti kabyle depuis 62 jusqu’à son écartement. C’est lui aussi qui avait placé Chadli au poste de presidnet jusqte aprés lam ort du tyran Houari. Il faut se rappeler aussi qu’il etait au commande de la sinistre SM (les sport et musique) durant l’epoque de 1963 où des milliers de Kabyles ont ete torturé voir tué par le regime apres 8 ans de guerre. Il etait avec ce pouvoir et celon Bessaoud Md arav c’etait Boussouf qui l’avait placé où il était. Donc il avait servit le clan d Oujda contre les siens. Aujourd hui, les Kabyles se rappelle trés bien des mefait de cet homme contre les militants berberistes des années 70 et même durant les années 80, jusqu’a son limogeage par le clan adverse. Il faut mettre cet homme dans la cas des KDS de Ouyehya, Sellal et tout les autres qui ont servit ce regime criminel depuis 1962 a ce jour.

  5. Kasdi était le boussouf post indépendance, il a fait beaucoup de mal au berberistes, il était derrière l’affaire cap sigli….,

  6. Allah Yerahmou, l’Algérie a perdu un grand Homme , d’ailleurs depuis son assassinat l’Algérie est parti en déconfiture. Fellas ya3fou Rabi Si Merbah

    • Ya Mokrane tu portes juste le nom ,tu es mesquine comme disent les arabes . Écoute ,lit,et analyse , avant de donner ton avis .tu crois que boukharouba mets à la tête de la SM un « kabyle « s’il n’était pas acquis ,aux thèses racistes de pinochet
      Réveil toi petit bonhomme . Aline ou Karachi ta mémoire est courte, tient devine 1963, réfléchis. Azoul à tous les Kabyles qui sont conscient.

      • C’est grâce à lui que la kabylie n’a pas été bombardée en 1980 … A son époque les kabyles n’étaient pas tués et brûlés par centaines, il a protègé la kabylie que tu le veuilles ou non.

    • Ah bon il était à la tête d’une vraie gestapo contre les revendications identitaires kabyles, il a organisé l’arrestation la tortures de centaines de militants kabyles qui militaient pour juste avoir le droit de parler leur langues, et toi y’a mokraaane ixus kan anarfad amadjad fellas…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici