Kherrata : Un rassemblement de soutien aux détenus violemment réprimé

0
Djamel Ikni
Djamel Ikni

BGAYET (TAMURT) – La ville de Kherrata a été ce mercredi 1er septembre 2021 le théâtre de violents affrontements entre des policiers antiémeutes et de paisibles citoyens de la région en rassemblement de soutien aux détenus politiques et d’opinion.

Effectivement, dés les premières heures de la matinée un impressionnant dispositif policier a été déployé aux alentours de la fameuse placette de la liberté 16 février, avant qu’une chasse à l’homme ne soit opérée contre les manifestants.

Selon des sources locales, plusieurs activistes de la région auraient été arrêtés par la police et embarqués manu militari dans des fourgons cellulaires.

En milieu de l’après-midi, de violents heurts entre la police et les manifestants ont éclaté. Les forces de répression ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les jeunes manifestants, dont les rangs grossissaient au fil des minutes. Dans les principales artères de la ville des Gorges, l’air était irrespirable, empêchant femmes, vieux et enfant de sortir dans la rue de crainte d’être asphyxiés par les gaz lacrymogènes. Vers les coups de 17h, croient savoir plusieurs blogueurs de la région, des renforts de CRS ont été dépêchés à Kherrata pour réprimer une manifestation pacifique.

Une action organisée par de jeunes activistes de la Kherrata qui réclamaient la libération de tous les détenus d’opinion et politiques injustement jetés en prison, dont Djamel Ikni arrêté lundi à Aokas et placé depuis en garde à vue au commissariat central de Vgayet.

Dalil Imaxlufen

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici