Nordine Ait Hamouda : « La situation des détenus d’opinion kabyles est très inquiétante »

6
Noridne Ait Hamouda à sa sortie de prison
Noridne Ait Hamouda à sa sortie de prison

KABYLIE (TAMURT) – L’ex détenu Nordine Aït Hamouda a livré un témoignage assez préoccupant sur la situation des détenus d’opinion kabyles, qui croupissent dans la prison algérienne d’El Harrach, où il était lui-même incarcéré. Selon son témoignage, Hocine Azem (URK), Hemou Boumedine (RPK), Bouaziz Ait Chebib et Boussaad Becha (AKAL), ainsi que Balaid Ammarkhodja sont entassés dans des salles avec des dizaines d’autres détenus de droit commun et risquent d’attraper la Covid-19 à tout moment.

Dans une interview accordée au média Berbère TV, le fils du colonel Amirouche a tiré la sonnette d’alarme sur la situation préoccupante dans laquelle se trouvent les détenus d’opinion kabyles. Selon son récit, leurs conditions de détention sont des plus déplorables. « Me concernant, j’ai été bien traité à la prison d’El Harrach comparativement à d’autres détenus. J’ai trouvé des détenus de la Kabylie : Hemou Boumedine, Bouaziz Ait Chebib, Hocine Azem, Boussaad Becha et Balaid Amarkhodja. Ils sont dans une situation très grave. Ils risquent d’attraper le coronavirus à tout moment. Ils sont entassés dans des salles de 60 à 70 personnes. Si vous utilisez les toilettes dans de telles conditions, imaginez-vous ce qui peut arriver. (…) Si quelqu’un est atteint du Covid-19, toute la salle est contaminée », s’est-il alarmé, tout en soulignant que « leur nourriture est infecte ! ».

L’ex parlementaire de Tizi Wezzu a interpellé le pouvoir algérien sur la situation des détenus d’opinion kabyles. « Il faut qu’ils sortent de cette situation. Cela y va de leur vie. J’interpelle le ministre de la Justice pour intervenir et de ne pas placer ces militants d’opinion avec les détenus de droit commun. Même ceux-ci ne doivent pas rester dans de telles conditions », a-t-il insisté. Par ailleurs, Nordine Aït Hamouda a réagi aux incendies criminels ayant dernièrement ravagé la Kabylie, affirmant qu’il ignore pour le moment qui est à l’origine de ces sinistres. « J’ai laissé un village verdoyant et à mon retour (après sa libération, NDLR) j’ai trouvé chaos et désolation : des hommes sont morts et des arbres brûlés. Jamais je n’ai vu un tel malheur s’abattre sur la Kabylie. Je ne sais pas qui a brûlé ou qui n’a pas brûlé. C’est une catastrophe qu’on va payer très cher », a-t-il affirmé, tout en appelant les kabyles à la solidarité. « J’ai discuté avec des gens et on a l’impression qu’on est en pleine guerre. Une psychose est tombée sur la Kabylie. Il faut qu’on se ressaisisse, qu’on parle entre nous et qu’on soit solidaire », a-t-il appelé.

Arezki Massi

6 COMMENTAIRES

  1. ….les extremistes racistes kabyles disent que derrière les incendies il y a le drs et le pouvoir ou en plus simple il y a les arabes derrière!….eh bien cela doit reveiller les imbéciles kabyles! si l’Etat ou le pouvoir algérien veut du mal a la kabylie alors ce sera Un Million de fois encore plus grave que ça !…Un kabyle averti en vaut deux ou pusiuers!..

    • Chaoui pâtre ilote .Heureusement que tous les chaouis ne sont pas comme toi et se rappellent encore qu’ils sont nos frères car ils se sont battus à nos côtés contre l’envahisseur . Et tu te permets pauvre dégénéré de nous menacer et manquer de respect aux Kabyles en les traitant d’imbéciles, toi le bacille !

  2. La détention abusive de tous ces pauvres détenus d’opinion innocents est totalement scandaleuse et injustifiée. Une assistance doit leur être apporté de façon urgente, car ils encourent un réel danger :
    – juridique internationale neutre et indépendante.
    – sanitaire avec l’aide de la croix rouge internationale.
    – sécuritaire sous l’égide des instances de l’ONU.

  3. J’espère au moins qu’avec ces conditions de détention indignes, ceux qui comme Hemou Boumedine qui avaient encore un doute sur la nature profondément criminel de ce régime vont réfléchir à deux fois quand à croire qu’il peuvent instaurer une autonomie régionale en étant encore liée à ce type de régime abjecte.

    Cela doit conforter tout ceux qui avaient encore un doute la seule et unique issue au calvaire du’ peuple kabyle, c’est son indépendante et donc une rupture définitive avec l’algérie coloniale.

    Jamais nous ne pourrons vivre librement, sereinement avec des psychopathes pareilles qui vont donner des leçon de droits de l’homme aux et qui chez eux se comporter avec leur « sujets » comme des animaux!

    Une seule solution : l’indépendance de la Kabylie !

    • Eh bien, détrompez-vous, malika baraka vient de signer une tribune au nom du RPK où elle appelle à une réconciliation nationale (journal lematin), et a une solidarité pour un projet de renouveau algérien. Un article ahurissant au vu de ce qui se passe en Kabylie. Le RPK est déjà dans le giron des officines du DRS et son chef actuel n’arrête pas d’appeler à la tenue d’assises citoyennes( sous contrôle des services algériens), pour reconstruire la Kabylie. Façon de dire, on prend un nouveau départ et on oublie les demandes d’enquête et demande de justice. Les 250 morts, les milliards de dégâts subis par la Kabylie, on oublie et on passe à autre chose…. Jusqu’au prochain massacre.

      • Malika Baraka n’habite pas en algérie encore moins en Kabyiie, elle peut toujours faire des appels pour une réconciliation qui ne la concerne pas vu qu’elle n’ira jamais vivre en Kabylie.
        Elle ne représente pas grand chose pour ne pas dire rien. Elle n’a personne derrière elle, sauf les tribunes que lui ouvrent berbère TV ou les journaux proches du RCD qui veulent piteusement et médiocrement être une alternative au MAK.. Une stratégie perdue d’avance
        On sait bien que le DRS va tout faire pour essayer de vendre une autonomie bidon qui ressemblera à une laisse qu’on met à un chien en la desserrant un peu pour donner l’illusion que le chien est un peu plus libre. Et puis le jour ou le mettre le souhaite, on tire la laisse et on la serre encore plus.
        C’est exactement ce qui s’est passé avec cette imposture de la langue amazighe national et officiel qui n’a jamais été national encore moins officiel. Cette année, il ont tenté un coup de bluff en disant qu’il allait suspendre cetet langue au niveau de l’enseignement, ce qui montre bien qui’l font ce qu’il veulent croyant qu’il allait y avoir des révoltes et donc détourner les gens du hirak. Mais très vite ils ont compris que ça interesse personne et que désormais les indépendantistes se moquent de tamazigjt langue national car eux veulent une kabylie indépendante ou la langue kabyle sera réellement langue nationale et officielle et au dernier moment ils ont fait marche arrière et disant que c’était une fake news.
        Pour revenir aux autonomistes personne ne croit à leur projet pas même eux aux regards des derniers événements qui démontrent qu’il n’y a pas plusieurs solutions mais une seule! Soit la Kabylie se bat jusqu’au bout pour son indépendance, soit elle disparaît! A chacun de prendre ses responsabilités

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici