Elections : le RCD décidera demain

3
Mohcine Belabbas
Mohcine Belabbas

KABYLIE (TAMURT) – Le rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) rendra publique demain sa décision concernant sa participation ou non aux élections municipales du 27 novembre.

Selon de nombreuses indiscrétions, les responsables du RCD voudraient bien participer à ces élections mais ils appréhendent beaucoup la réaction de sa base militante ainsi que celle de la population. Car, le contexte actuel marqué par l’arrestation de centaines de citoyens de Kabylie, ne favorise guère la tenue d’une élection. Le climat est extrêmement tendu en Kabylie où il ne se passe pratiquement pas un jour sans qu’un ou plusieurs militants ne soient interpellés et incarcérés.

Le RCD, prendra-t-il le risque pris par le FFS qui a opté pour la participation. Une décision qui a déplu à la majorité de ses militants et sympathisants. D’ailleurs, pour tenter de se racheter, le FFS a rendu publique une déclaration, avant-hier, dans laquelle il dénonce la vague d’arrestations sans précédent des militants politiques. Mais le FFS, en dépit du fait qu’il reconnait ces dépassements, campe toutefois sur sa décision de prendre part à ces élections. Une contradiction de taille ! Le RCD fera-t-il un autre choix que le FFS ? On le saura demain, vendredi 17 septembre.

Juba Gacemi

3 COMMENTAIRES

  1. Boycottons ces mascarades électorales !

    Par le boycott, nous refusons ainsi de prolonger l’existence du Régime de Dictature militaire et mafieuse ! Car ‘ voter = crédibiliser le Pouvoir dictatorial militaire ‘ , le vote renforce la position des Généraux (les vrais décideurs) assassins et prédateurs !

    Pour un ‘ boycott total ‘ ! Pacifique et total !

  2. Participer aux mascarades électorales = donner de la ‘ crédibilité ‘ au Régime dictatorial militaro-mafieux…..

    …. donner un habillage ‘ civil ‘ à ce Pouvoir ‘ militaire ‘ …. mafieux, ultra autoritaire, hyper répressif, criminel, assassin, destructeur, ‘ incendiaire ‘….

    Les pseudo-élections programmées par le Pouvoir militaro-mafieux ne peuvent avoir, ni crédibilité, ni légitimité.

    Ces drôles d’élections qui se dérouleront sous le règne la terreur d’Etat : la répression accrue contre des milliers de citoyens pacifiques, la propagande et le mensonge total, la manipulation politique et médiatique, la dégradation de la situation sociale, l’injustice judiciaire avec la criminalisation des libertés d’expression et de l’action politique, les violences physiques et morales, les emprisonnements et séquestrations, les tortures et toutes sortes de sévices, les assassinats, provocations, ‘ mises à feu / incendies (par le phosphore, jeté par les hélicoptères militaires (des Troupes d’assaut du DRS) …

    Par ailleurs, nous savons bien que dans le ‘ système dictatorial militaro-mafieux ‘, les Maires n’ont aucun pouvoir devant les Maitres de la Police politique secrète (le Pouvoir réel, le Véritable pouvoir)…

    Comme depuis toujours, les quotas des élus seront repartis sous le contrôle de la police politique …..
    .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici