Tizi Ouzou : encore deux morts

2
Un peuple désarmé contre les feux de foret
Un peuple désarmé contre les feux de foret

KABYIE (TAMURT) – La liste des victimes des incendies ayant ravagé la Kabylie le 9 août dernier s’est encore allongée. On vient de déplorer deux morts.

Ce n’est donc pas fini. Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans que des victimes hospitalisées dans l’hôpital spécialisé des grands brûlés de Douera (Alger) ne succombent à leurs blessures. Deux autres victimes viennent de décéder et elles sont également issues de la commune de Larbâa Nath Irathen qui a payé un lourd tribut suite aux incendies en question. La première victime décédée en ce 21 septembre 2021 s’appelle Rachid Dahoun. Ce dernier était âgé de 54 ans. Il s’agit d’un habitant du village Ikhlidjen où le nombre de morts engendrés par les incendies dépasse les 25.

Par ailleurs, la seconde victime ayant rendu l’âme le même jour est Radhia Imarzouken, née Mammeri. Cette dernière n’avait que trente ans. Elle habitait au village Taourirt Mokrane dans la commune de Larbâa Nath Irathen.

Juba Gacemi

2 COMMENTAIRES

  1. La liste macabre des assassinats du régime mafieux criminel algérien s’allonge de jour en jour. Elle dépasse de loin celle des victimes (128 et plus de 5000 blessés) de 2001. Toutes ces victimes réclament justice. Un des tyrans de 2001, vient de mourir sans avoir été jugé. Le peuple kabyle a été désarmé et réduit à un tel état d’indigence, qu’il en est réduit à espérer une justice divine. La lutte doit continuer aucune autre alternative n’est permise.
    Sincères condoléances aux proches de ces victimes innocentes.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici