Le FFS fête son anniversaire dans la division

3
Youcef Aouchiche premier Secrétaire national du FFS avec son équipe
Youcef Aouchiche premier Secrétaire national du FFS avec son équipe

KABYLIE (TAMURT) – Le FFS (Front des Forces Socialistes) célèbre aujourd’hui, mercredi 29 septembre, le 58ème anniversaire de sa création en pleine tourmente et en rangs dispersés.

La direction du FFS a annoncé que cet anniversaire sera marqué uniquement par un recueillement au cimetière de Mdouha dans la ville de Tizi Ouzou. Sans plus. La direction nationale du parti, qui a imposé la participation du FFS aux prochaines élections locales, sera présente. Mais il n’y aura pas d’autres activités sans doute à cause de la tension énorme qui rongent le parti entre les partisans de la participation aux élections municipales du 27 novembre 2021 et les opposants qui sont, faut-il le rappeler, très nombreux et répartis sur les quatre coins de la Kabylie.

Pour éviter donc tout incident, les membres de la direction du FFS ont préféré limiter au maximum les activités commémoratives d’un anniversaire que le FFS mettait toujours à profit pour marquer cette journée. Ce qui ne sera pas le cas cette fois-ci. Le FFS vit ces derniers jours l’une de ses plus grandes crises à cause du choix absurde de sa direction de participer aux élections malgré un contexte politique des plus tendus et en dépit de l’incarcération de centaines de militants pour des délits d’opinion. Certes, le FFS est un parti libre de prendre les décisions qu’il veut concernant les échéances électorales mais décider de participer à une élection à contre-courant de la volonté de sa base militante et de ses sympathisants est un choix qui comporte beaucoup de risques dont le principal est celui de voir le FFS essuyer un échec des plus cuisants après le rendez-vous électoral du 27 novembre.

Surtout quand on sait que, quotidiennement, des appels sont lancés par ses militants et sympathisants pour ne pas jouer le jeu de la direction du parti.

Juba Gacemi

3 COMMENTAIRES

  1. Le FFS est un parti qui ressemble un peu aux « Travaillistes » (Labors) des britanniques, je ne vois pas d’ alter-ego même pas le PT de Louisa Hanoune, mais de fait un parti important et qui j’espère donnera le « La » pour tous les Algériens sans exception.

  2. .
    L’opposition est neutralisée depuis longtemps déjà !

    Des ces ‘ machins ‘, il ne reste que leurs sigles et leurs Directions, ‘ retournées ‘, vendues, achetées et instrumentalisées par le Pouvoir réel (
    La Police politique secrète)….

    Ces ‘ dirigeants dirigés ‘ n’attendent que les mascarade électorales pour candidat er et espérer bénéficier de bon nombre d’avantages et privilèges, de trafics en en tous genres, de l’argent à gogo…. et des hôtels pleins de p…. toutes jeunes et fraîches !

    C’est le ‘ Système / Régime dictatorial militaro mafieux qui a fait ainsi….
    .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici