Kabylie — Des maires et des élus du RCD sur des listes indépendantes

3
RCD
RCD

KABYLIE (TAMURT) – Certains maires et élus aux Assemblées populaires communales (APC) du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) ont décidé de ne pas respecter la décision du Conseil national de leur parti consistant en le boycott des prochaines élections municipales.

Les concernés, sans doute tentés par les avantages que confère désormais le statut d’élu et de maire, ont décidé de faire cavaliers seuls et de ne pas suivre la directive de leur parti. Ils ont tout simplement confectionné des listes indépendantes qu’ils ont déposées au niveau de la direction des Affaires générales (Drag) en perspective des élections municipales du 27 novembre. Pour l’instant, certains noms de maires-RCD commencent à circuler. Ils pilotent des listes indépendantes dans les quatre coins de la wilaya. D’autres élus du RCD sont aussi sur les listes indépendantes en question.

Il y a également des listes aux APC qui sont composées de dissidents aussi bien du RCD que du FFS. Il y a même certaines listes de candidats indépendants aux prochaines élections communales où l’on retrouve à la fois des dissidents du FFS et du RCD, qui se sont alliés pour la circonstance. Depuis les élections législatives de 1997, l’opportunisme politique a pris le dessus sur les convictions politiques avec, pour rappel, une liste à la députation du RCD où l’on retrouvait plusieurs anciens cadres de premiers plan du FFS, qui n’ont pas hésité à rejoindre le RCD juste pour devenir députés et s’assurer les salaires faramineux que tout le monde connait ainsi que les autres avantages inhérents à la fonction de député.

Depuis, les élections sont devenues un tremplin juste pour faire des affaires. Pour l’instant, on ne sait pas quelle sera l’attitude qui sera adoptée par la direction du RCD envers ses élus « indisciplinés ».

Juba Gacemi

3 COMMENTAIRES

  1. Il est evident que il n y as aucune strategie de controller nos mairies. cela me rappelle la greve du cartable: Boycoter sans rien preparer d’autres, a savoir donner au moins des cours sauvages en dehors des enceintes controlllees par l’etat. Ici meme scenario : on vas vous placer des islamo-baathistes dans les mairies et vous verrez les mosquees et reglementations tchadoristes en force dans la region.
    Quoique les maires controllent le minimum, des fois cela fait la difference.

  2. Les ‘ participationnistes ‘ doivent être exclus et dénoncés devant la population civile

    Car, participer aux ‘ mascarades électorales ‘ c’est donner de la ‘ crédibilité ‘ au Régime militaro-mafieux qui les organisent. C’est allonger l’existence de ce Régime dictatorial, militaire, mafieux, assassin, massacreur, destructeur …..

    A bas la Dictature militaro-mafieuse et ses valets et soumis !
    !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici