Tizi Ouzou : Le FLN et le RND laminés

6
FLN et RND
FLN et RND

KABYLIE (TAMURT) – Dans le passé, le FLN (ex-parti unique) et le RND (parti du pouvoir) ne parvenaient pas à obtenir des majorités dans les APC du département administratif de Tizi Ouzou. Cette fois-ci, ces deux partis du pouvoir ne sont même pas parvenus à confectionner des listes.

Le Front de Libération national n’a pu déposer qu’une seule et unique liste de candidats aux prochaines élections municipales sur les 67 communes que compte le départemet de Tizi Ouzou. Quant au RND, il en a présenté deux. C’est la première fois qu’on assiste à un tel scénario. Deux partis politiques qui détiennent tous les moyens de l’Etat sans compter l’apport de l’administration, ne parviennent pas à présenter des listes dans presque la totalité du département de Tizi Ouzou ! C’est dire la débâcle de ces formations politiques dont la gestion a mené le pays vers la ruine dans tous les domaines ! Le FLN avec les 67 kasmas (bureaux communaux du parti) n’a pas réussi à confectionner des listes aux élections communales.

On se demande où sont passés tous ses militants et sympathisants, recrutés dans le giron des opportunistes de manière générale. Quant au RND, il semble qu’avec l’emprisonnement de son ex-secrétaire général Ahmed Ouyahia pour des affaires de grande corruption, ce parti a été complètement pulvérisé dans la région car c’était Ouyahia qui tirait toutes les ficelles.

Juba Gacemi

6 COMMENTAIRES

  1. Tout porte à croire que la Kabylie votera aux prochaines élections municipales.
    Si c’est le cas, nous pourrons tous dire qu’il n’y a plus de Kabylie, quant aux Kabyles, cela fait longtemps qu’ils n’existent plus, du moins ils reste quelques centaines.

    • Le régime a toujours rempli les urnes avant les élections, boukharouba avait même défié la Corée du Nord avec ses scores allant jusqu’à 99,99%, son ami bouteflika a négocié 70% de votants pour. Un régime né d’un coup d’État ne peut pas s’ inventer la démocratie: c’est comme langue et le jour, s’ il y a l’un cela implique l’ exclusion de l’ autre. Le boycott à 100% avéré est un discrédit politique qui renseigne sur l’ abyssal fossé civilisationnel entre la kabylie et l’ arabisme comme contrôle social.

  2. Qui votera un parti arabisant, saint soit il, est complice de l’apartheid dont est victime notre culture.

  3. Pour l’arabisme la Kabylie fait partie des territoires perdus de la république démon-cratique algérienne et (im)populaire ; et en ces temps de vaches maigres il est plus profitable d’arroser les autres régions tout en pratiquant la politique de la terre brûlée en Kabylie. Malgré cela il reste encore le FFS et les (in)dépendants, des affamés qui pour quelques dinars de plus vendraient père et mère. La dure loi de la jungle araboislamiste dans toute sa splendeur !

  4. Les caisses sont vides, donc pourquoi vont ils se précipiter pour un plat de lentilles ou il n’y a meme pas de lentilles.

    Au regards de la situation économique de cet bled algérien, la Kabylie n’aura même pas besoin de négocier son indépendance, l’algérie va imploser d’elle meme, d’ailleurs les signes avant coureurs sont clairs entre le régime qui amuse la galeries avec ses escarmouches tout azimut avec le Maroc, la France, et Israél et les milliers de ceux qui tentent leur chance en méditerranée, la débâcle est pour bientôt

    Inchallalalala!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici