25 salariés du TRB jetés à la rue dès janvier 2017

1

BOUGIE (Tamurt) – La compression d’effectifs applicable dès le 1er janvier prochain au niveau du Théâtre régional de Bougie (TRB) sonne le tocsin à une dizaine d’employés dudit établissement.  

TRBougie
TRBougie

Le Théâtre régional Malek-Bouguermouh de Bougie traverse la période la plus grave de son histoire à en juger les dires de ces employés. La politique d’austérité prônée par le gouvernement algérien frappe de plein fouet cette institution culturelle. En sus des restrictions budgétaires, le ministère de la Culture annonce une compression d’effectif applicable dès le début de l’année prochaine. Vingt-cinq (25) salariés vont être sacrifiés. « Rien que ça ! Parmi eux, huit comédiens sur les neuf que compte le TRB seront ainsi projetés de la scène à la rue sans protection sociale et complètement livrée à leur propre sort », annonce le café littéraire de la ville éponyme dans un communiqué rendu public.

Amnay pour Tamurt