4 ans après la mort d’Ait Ahmed : le FFS, parti en miettes

6
rencontre nationale FFS a Zeralda
rencontre nationale FFS a Zeralda

KABYLIE (TAMURT) – Quatre années après la mort de Hocine Ait Ahmed, qui est demeuré président du Front des Forces Socialistes de sa création en 1963 jusqu’à son décès le 23 décembre 2015, le FFS est devenu un parti politique complètement déchiqueté.

Au moins deux directions tiennent en otage cette formation politique actuellement sans compter tous les tiraillements interminables et les dysfonctionnements profonds et inextricables qui frappent de plein fouet ce parti aussi bien au niveau « national » qu’en Kabylie. Certes, le FFS a toujours été un parti qui a fonctionné dans des ambiances de crises permanentes mais à l’époque du vivant d’Ait Ahmed, ce dernier réussissait toujours à remettre les choses dans l’ordre en imposant ses propres décisions qu’aucun cadre du parti ne pouvait discuter ou remettre en cause. Toute tentative de dire non à Hocine Ait Ahmed avait abouti à l’éjection de son auteur. La liste des personnalités du FFS ayant payé lourdement leur tentative de faire peser leur parole dans le parti contre celle d’Ait Ahmed est longue, à commencer par El Hachemi Nait Djoudi, Said Khelil, le groupe de Tizi Ouzou et de nombreux ex-cadres du parti de Bgayet et Bouira ainsi qu’Alger.

Ait Ahmed est resté à la tête du FFS comme président pendant 43 ans sans que personne dans le parti ne trouve cette longévité anormale alors que le FFS s’est toujours présenté comme un parti démocratique. Il faut dire que le FFS a toujours été la proie du culte de la personnalité à telle enseigne qu’aucune critique ne peut être acceptée contre Ait Ahmed même en constatant aujourd’hui le piteux état où se trouve le FFS, devenu deux partis en un sans compter tous les courants qui y évoluent à l’intérieur en se déchirant bien sûr en catimini. Le FFS, après avoir été pendant longtemps le premier parti d’opposition, est devenu juste un slogan et un sigle sur lequel certains nostalgiques s’appuient et se réfèrent désespérément aujourd’hui.

La preuve si besoin est que dans tous les événements que vit l’Algérie depuis février 2019, le FFS n’a pu jouer aucun rôle en Kabylie ni peser de son poids puisqu’il n’en a plus aucun. C’est le cas d’ailleurs du RCD également, le frère-ennemi du FFS, lequel est sous perfusion surtout depuis que son parrain, le général Tewfik, ne fait plus la pluie et le beau temps en Algérie.

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. On s’enfiche du décès de ce personnage anti-patique et surtout anti-kabyles!.. Tous ces énergumènes sont des mafieux prédateurs et criminels!…

  2. Vos élites, dont fait aussi partie Ait Ahmed, vous ont trahi. Vous n’en êtes pas arrivé là par hasard.

  3. Ait Ahmed n’a jamais porté aucune revendication kabyle ou même berbère au travers de son faux parti FFS. Il n’a fait figure que de marionnette et de pantin articulé, dont les gesticulations ne nous ont rien apporté. Il n’était que l’endormisseur attitré du FLN arabo-islamiste auprès du peuple kabyle, qu’il n’a fait que trahir en définitive. Ait Ahmed s’est vendu au pouvoir illégitime imposteur et usurpateur en échange d’une belle et longue retraite dorée au bord du magnifique lac Leman en Suisse en échange de ses bons et loyaux services de collaborateur en chef des KDS. Désolé, mais je ne lui reconnais aucun mérite, ni aucune action positive auprès du peuple kabyle qu’il a trahi et livré à ses bourreaux arabo-islamistes. Un jour viendra je l’espère, où il faudra bien démolir toutes les mosquées de kabylie, véritable cheval de Troie de l’invasion arabe, puisqu’aucune d’elle n’avait de permis de construire. Joyeux Noël.

  4. Le vrai problème du FFS c’est son option frontiste, c’est à dire porte parole de plusieurs tendances, ce qui de fait fait que ce parti ne choisit rien. L’arabislamisme est sa base fondamentale et comme les arabislamiques préfèrent les vrais arabes et les plus islamistes, du coup les kabyles panislamiques courent derrière une chimère. Le FFS/63 c’est une option alternative claire, ce que le régime a tué dans l’oeuf en créant le clone, rcd….En sommes, les deux formations ont été balayées par le mouvement Araches.
    Toutefois la Kabylie avance malgrè le contexte.

  5. Disons que tous les partis sont foutus, morts, (car) domestiqués par le Régime militaro-mafieux.

    L’opposition est neutralisée depuis longtemps déjà : la SM avait créé une contre-opposition dès ‘ l’ouverture contrôlée / fausse ouverture ‘ de 1988-89… Le Général Belkheir, alias le Premier parrain et véritable ‘ éminence grise ‘ de la Junte militaire était à l’origine de cette grande ‘ manip’ de 1988-89, et c’était dans ses bureaux qu’étaient crées les premiers partis de la pseudo-opposition (l’anti-opposition), ramifiée par la suite en groupuscules, mini-formations, dans le but d’aboutir à la division totale, le morcellement et l’émiettement, la fragmentation et la dispersion… ce qui favorise la Junte militaire !

    A partir du moment où ces dits partis avaient accepté de participer aux mascarades électorales, ils avaient du coup accepté de donner de la ‘ crédibilité ‘ au Régime militaire, et les fameux ‘ élus ‘ (taz!) ont tous été achetés par ladite Police politique secrète : les candidatures aux législatives ou municipales se font avec ‘ l’imprimatur ‘ obligée des Maîtres de la SM-DRS. Les fameux élus bouffent, profitent et se régalent avec les Officiers tortionnaires et manipulateurs dans les Hôtels chics et pleins de p…es et autres lieux de la rapine, la débauche, les trafics en tous genres…. Bref !

    Tous ces partis doivent être dissous, dégagés, comme il faut ‘ dégager ‘ la Dictature militaire qui les soudoie et les entretient.

    Il faut construire une Opposition vraiment oppositionnelle, farouchement, frontalement et directement opposée au Pouvoir dictatorial militaro-mafieux = l’Origine du mal = le Mal originel = l’Obstacle premier = l’Ennemi principal = l’Ennemi commun = le Déiurge

  6. Les résultats actuels ne sont que les fruits de nos mérites , en générale les kabyles , ont identifier le mal de l’Algérie depuis très longtemps . Ils ont aussi identifier d’ou vient le mal qui à dévasté notre pays . Mais au lieu de faire – face aux véritables sujets . Ils s’entre-déchirent entre -eux . Donc nous sommes là véritable source du problème ..°°° Autrement je n’ai jamais vus de toute , ma sinistre -vie ,
    Un âne aiguillée ou dirigé un Lion . La vision de notre cher regretté Ait Ahmed .Quelque-sois sa mesure et la dimension de ses points de vues .Ne l’on jamais travestis – comme certains de ses compatriotes  »qui l’ont accompagner durant , la révolution , et qui l’ont trahit à là fin …Pendant que lui il était en exile …Pour continuer a vivre dans le repli et la solitude …
    les plus -proches de tout ses milieux , ne penser qu’a faire des projets de vies personnelles ; ils ont eut des Usines des commerces des terrains enfin ,ils ont cautionner le systeme qui à ruiné le pays . Donc aujourd’hui c’est juste un retour du boomerang .. de tout ceux qui ont semés du vent .. Et nos jeunes innocents sont entrains de payer les pots cassées . Sur une durée indéterminée..
    L’Épine-Soigneuse

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici