La levée du drapeau kabyle à Ait Bouissi

3
IGUER OULMOU (Tamurt) – Ils étaient nombreux en cette fin d’après-midi du jeudi à Iguer Oulmou, village relevant du douar d’Ait Bouissi dans la commune de Tizi N’Berber, pour assister à la levée du drapeau kabyle dans leur région. Bouaziz Ait Chebib, président, Farid Djennadi, secrétaire général et Mouloud Mebarki, président du conseil national du MAK  ont tenu à rehausser de leur présence cette cérémonie hautement symbolique.
Il était 17 h 30 environs, quand eut lieu la levée du drapeau kabyle à Ait Bouissi sur un fond de l’hymne kabyle. Saisissant l’occasion, les trois responsables de la direction du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie ont pris la parole pour expliquer à l’assistance, fort nombreuse, le principe de cet acte qui a son importance pour la nation kabyle.
Mouloud Mebarki, le premier à prendre la parole, dira que du moment que le drapeau algérien représente une communauté, plutôt, arabo-islamiste, qui ne reconnaît pas le peuple kabyle, il est du devoir de ce peuple d’avoir son propre drapeau en vue de contribuer à la création de son état. C’est dans la même optique qu’Ait Chebib et Djennadi discourront.
Bien entendu, la question mozabite a été au centre des préoccupations de ces deux responsables au même titre que l’ensemble des peuples amazighs.
Le peuple Mozabite a besoin du soutien des kabyles, tonnera le président du MAK. Il est du devoir de tout un chacun d’être à ses côtés en ces moments difficiles.
La kabyle s’est forgée dans la lutte pour son indépendance, le M’Zab est entrain de le faire en attendant que tous les autres peuples amazighs en fassent de même, conclura l’orateur.
Amaynut