Ryadh rompt ses relations diplomatiques avec Téhéran

3
Ryadh rompt ses relations diplomatiques avec Téhéran
Ryadh rompt ses relations diplomatiques avec Téhéran

RYADH (Tamurt) – L’exécution du dignitaire chiite Nimr Baqer al-Nimr, figure de la contestation contre le régime saoudien, a déclenché un tollé général au sein de la communauté chiite, notamment en Iran. En réaction, des centaines de manifestants en colère ont lancé des cocktails Molotov contre l’ambassade saoudienne dans laquelle ils ont pénétré.

Le consulat saoudien à Machhad (nord-est) a également été attaqué. Ces actes de violence  ont fait sortir le royaume wahhabite de ses gants. La tension est montée d’un cran entre l’Iran et l’Arabie saoudite qui a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran en exigeant le départ des membres de la représentation diplomatique iranienne. Les Saoudiens estiment que les autorités iraniennes n’ont rien fait pour empêcher les manifestants de s’attaquer à leur ambassade. C’est une violation flagrante de toutes les conventions internationales, ont affirmé les autorités saoudiennes lors d’une conférence qui s’est tenue juste après l’attaque de leur ambassade en Iran.

Le Royaume de Bahreïn a rompu hier ses relations diplomatiques avec l’Iran, moins de 24 heures après une décision similaire de l’Arabie saoudite. Le climat électrique qui règne entre les monarchies du golfe et l’Iran risque de monter crescendo, d’autant plus que les relations se sont envenimées depuis belle lurette sans que ça atteigne ce stade.

Amnay