Marche du MAK à l’occasion de Yennayer : Une grande réussite et des arrestations

3

TIZI-OUZOU (Tamurt) – A l’appel du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), des milliers de personnes ont pris part ce matin vers 11h00 à la   marche du nouvel an amazigh,  Yennayer.

La foule immense s’est ébranlée depuis l’entrée principale de l’université Mouloud Mammeri jusqu’ au  rond-point situé en face du  musée de la ville, en empruntant  la rue Lamali.

Devant une assistance des grands jours,  les dirigeants du MAK notamment Bouaziz Ait Chabib et Hocine Azem ont animé un meeting populaire. Ils ont rappelé le message qu’ils veulent délivrer au peuple kabyle au travers de cette marche. Voici un extrait de leur allocution : « Soutenir les revendications et le combat des étudiants pour une université kabyle démocratique et progressiste,   dénoncer encore une fois la violation des franchises universitaire, les agressions physiques au sein de l’université et la clochardisation des campus, rappeler le droit du peuple kabyle à disposer de son avenir à travers le référendum d’autodétermination, dénoncer la militarisation active, l’arabisation outrancière, la salafisation forcenée, le terrorisme économique, la misère croissante, la destruction de l’environnement que subit la Kabylie, restituer la JSK à son peuple et xxiger la libération immédiate et inconditionnelle du Dr Kameleddine Fekhar et de tous les détenus mozabites ».

Une lettre de Dr Kameleddine Fekhar  à été lue à la foule par Bouaziz Ait Chebib qui encore avec  Hocine  Azem, rappelé le combat cher à la Kabylie porté par des milliers de manifestants.

A rappeler que des barrages de gendarmerie sont installés dès le petit matin pour intercepter les manifestants et freiner la moblisation. La marche est marquée par une vague d’arrestations des militants notamment à Agwni Gueghrane où 40 militants du MAK ont été arrêtés avant d’être relâchés après la mobilisation énergique des habitants des Ouadhias.  Le même scénario  est enregistré à Larbâa Nath Irathen.A Michelet notamment  des militants ont  été arrêtés par la gendarmerie au niveau d’un barrage.

Assalas B