Le 8 Mai, une autre occasion pour une visite ministérielle à Bougie

0

BOUGIE (Tamurt) – Tamurt a déjà parlé de ces visites, sans aucun objectif, que multiplient les ministres algériens en Kabylie. Après la récente ministre de la jeunesse et des sports,  le kabyle de service Ould Ali El Hadi, venu célébrer le printemps amazigh à Bougie, c’est au tour du ministre des finances d’être attendu pour ce dimanche 8 Mai, pour célébrer, à Kherrata, le 71e anniversaire des événements du 8 mai 1945. 

Déposer une gerbe de fleurs au pied de la stèle de Hainouz, cet infirmier qui a été assassiné par les français durant les premières émeutes qu’a connues l’Algérie, fait souvent partie des programmes de visite à Kherrata. Bien entendu, par la suite, il y a eu cette guerre d’Algérie puis d’autres émeutes contre le pouvoir colonialiste d’Alger qui a toujours refusé de reconnaître les amazighs en tant qu’autochtones.

Comme son homologue de l’énergie qui était venu, en visite, à Bougie, il y a quelques semaines de cela, le ministre des finances procédera à une énième inauguration de la centrale électrique d’Amizour et à la mise en service du poste modulaire de Tagouba, dans la commune de Tichy. Il profitera de sa visite forcée pour faire semblant de mettre en service le gaz de ville à Ighram, dans la région d’Akbou et à Draa El caïd, dans la commune de Kherrata.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici