A la recherche des Tefilin perdus…

17
70ème anniversaire d’Israël
70ème anniversaire d’Israël

CONTRIBUTION (Tamurt) – “L’Assemblée d’Israël a alors demandé à Dieu): Maître du monde, tous ces miracles que Tu as accomplis pour nous par l’intermédiaire de Cyrus (qui autorisa le retour des exilés à Jérusalem), n’aurais-tu pas dû les accomplir avec Daniel ou avec un autre tsadik?” (Midrash Rabba sur le Cantique des cantiques)

Mardi 11 Mai 1948, Tel Aviv, midi. Les dirigeants du Mapaï se réunissent pour décider s’il faut maintenir la décision de proclamer l’indépendance comme prévu vendredi. Plus les heures passent, plus les mauvaises nouvelles s’accumulent : Golda rentre d’Aman où elle a rencontré dans le plus grand secret le roi Abdallah. Malgré ses engagements passés, celui-ci lui annonce qu’il participera à la grande invasion des armées arabes prévue pour le 15, dès que le dernier soldat britannique aura quitté le sol de Palestine. Il faudra donc compter avec la fameuse Légion arabe, l’armée la mieux entrainée et la mieux équipée de la région ! Après Golda apparait Sharett. Lui revient de Washington. Ben Gourion l’avait envoyé rencontrer Georges Marshall, le secrétaire d’Etat, responsable du fameux plan de reconstruction de l’Europe qui porte son nom. Or Marshall n’a pas mâché ses mots : “vous pensez probablement qu’Abdallah ne bougera pas. Détrompez-vous ! Et lorsque vous serez en détresse, ne venez pas pleurer que nous ne vous avions pas prévenus. Ils vont vous massacrer. Repoussez la déclaration d’indépendance, demandez un cessez-le-feu et nous tâcherons de trouver un compromis acceptable avec les Arabes”. Sharett ne peut s’empêcher de dire à Ben Gourion: “je pense qu’il a raison”.

La Légion n’attendra pas le 15. Mercredi 12, ses forces se dirigent déjà vers le Goush Etsion.  Au nord de Tel Aviv, la “direction du peuple” se réunit à son tour. Les chefs de la Hagana, Israël Galili et Ygal Yadin font le point sur le rapport des forces en présence sans rien cacher de la terrible supériorité militaire arabe. Militairement parlant, il ne fait aucun doute qu’il vaut mieux demander un cessez-le-feu et repousser la déclaration mais la décision n’est pas seulement militaire, conclut Yadin.

Mercredi soir. Cela va faire trente heures maintenant que l’on débat. Il faut passer au vote. Pour ou contre. Les nouvelles du front arrivent en cascade.  La route vers Jérusalem est toujours bloquée. Le Goush Etsion se bat héroïquement mais ne tiendra plus longtemps. L’avenir de Yaffo est incertain. Les combats font rage dans tout le pays. L’Egypte menace de bombarder Tel-Aviv. Ben Gourion prend finalement la parole. “Dans l’histoire des peuples, il y a des moments de grâce qui ne reviendront plus. Si nous repoussons la déclaration à une date ultérieure, qui sait quand l’occasion se représentera. Mon intuition est qu’elle ne se représentera pas. Et le peuple juif ne nous le pardonnera jamais”. Finalement, la décision de proclamer la naissance d’Israël est prise.  A une voix près. Et c’est le premier miracle.

Le 14, avant Shabbat, l’Etat d’Israël est proclamé et aussitôt reconnu par les Etats-Unis et l’Union soviétique, pour une fois d’accord. C’est un second miracle. Le troisième, c’est que la guerre d’indépendance sera gagnée. Et depuis 70 ans, le rêve éveillé continue : les 600000 Juifs de 1948 sont devenus plus de 6 millions. Le rassemblement des exilés prévu par nos prophètes se réalise chaque jour. La terre redonne ses fruits. Israël devient une puissance économique et technologique et c’est à nouveau “de Sion que sort la Thora et la parole de Dieu de Jérusalem”. Or ni Ben Gourion, ni Sharett, ni Yadin, ni Galili ne mettaient les Tefilin tous les jours. Pas même Golda, semble-t-il…! Pourquoi donc le maitre du Monde et de l’Histoire a-t-il choisi pour réaliser tous ces miracles des hommes et des femmes qui avaient pour la plupart oublié le chemin de la synagogue ? Plus généralement, pourquoi la génération du début de la Rédemption semble globalement si éloignée de la traditionnelle pratique des mitsvot? N’y avait-il pas eu des générations plus méritantes par le passé?

Voici la piste que nous propose Maïmonide : “Sache que ce n’est pas la quantité des mérites ou des fautes qui importe mais leur valeur respective. Un mérite peut être équivalent à plusieurs fautes et une faute peut contrebalancer plusieurs mérites… Seul Dieu connait la valeur des unes comme des autres” (Lois sur la Techouva 3, 12). Prenez le roi Ahav, par exemple. Idolâtre assumé, assassin redoutable, n’est-il pas dit de lui qu’il a réussi à “irriter Dieu plus que n’importe lequel des rois qui l’ont précédé” ? Et pourtant le Talmud juge qu’il a droit au monde à venir à cause de son attitude courageuse le jour de sa mort (Sanhedrin 104b). En effet, lors de sa dernière bataille contre l’Assyrie, atteint par une flèche de l’ennemi, il restera debout sur son char, maitrisant sa souffrance, cachant sa blessure, afin de ne pas mourir devant ses hommes et de ne pas provoquer ainsi la défaite ! (Moed Katan 28b et Rachi). Quant à son père Omri qui accéda au pouvoir par un violent coup d’Etat et qui eut lui aussi, une conduite déplorable vis-à-vis de Dieu, le mérite grâce auquel il put maintenir sa royauté, c’est d’avoir bâti Shomron, une nouvelle ville en Erets Israël. C’est en tout cas, l’avis de Rabbi Yohanan dans Sanhedrin 102b. Et que dire de cet autre roi idolâtre, Jéroboam Ben Yoach, qui mena le pays de victoire en victoire ? “Il rétablit la frontière d’Israël depuis les environs de Hamat jusqu’à la mer de la Plaine, accomplissant ainsi la parole de l’Eternel, Dieu d’Israël, énoncée par son serviteur Jonas fils d’Amittaï, le prophète.” (Rois II, 14, 25). Et comment un tel roi fut-il choisi par Dieu pour être l’instrument de la réalisation de la prophétie de Jonas ?! Réponse au verset suivant : “L’Eternel avait vu la misère extrême d’Israël, son manque de ressources, sans personne pour lui prêter assistance. Ne voulant pas effacer le nom d’Israël de dessous des cieux, l’Eternel leur porta secours par la main de Jéroboam, fils de Yoach”De ces précédents bibliques, on apprend donc que même des idolâtres peuvent être choisis pour diriger Israël. La capacité à se dévouer pour le peuple, la construction de nouvelles agglomérations en Israël ou tout simplement la volonté divine de ne pas abandonner ses enfants dans les moments difficiles de leur histoire, tout cela suffit pour que Dieu choisisse des Omri, des Ahav ou des Jéroboam pour diriger Israël et le mener à d’impressionnantes victoires. Les Ben Gourion, les Golda et les Yadin n’étaient certes pas des idolâtres, loin de là ! Mais d’Herzl à Netanyahou, il faut bien convenir que les dirigeants d’Israël ne sont pas non plus tous des piliers de synagogue ! Leurs mérites sont ailleurs : ils rebâtirent le pays avec une impressionnante abnégation, ils risquèrent leur vie pour celle de leur peuple avec un incroyable courage et ils cherchèrent à redonner espoir et dignité aux enfants d’Israël affaiblis et humiliés par des siècles de persécutions et de pogroms ! Qui sommes-nous pour les juger indignes d’être les instruments de la réalisation des antiques prophéties ? C’est le Gaon de Vilna qui aura ces paroles sévères et catégoriques : “Dieu a horreur de tous ceux qui se font les procurateurs de ses enfants. Même lorsque parfois ces accusateurs sont des saints ! ” (Tikouné Zohar 21).

Peu de temps après la guerre des 6 jours, le Rav Néria rencontra le célèbre Rav Arié Lévine près du Kotel : “Si Dieu a pu nous faire un tel cadeau alors que nous ne le méritons certainement pas, on peut raisonnablement espérer que d’autres miracles suivront prochainement”, lui dit-il. “Ne parle pas comme cela, lui répondit très doucement Rav Lévine. Seul l’individu a le droit de dire de lui-même qu’il n’est pas méritant. Mais aucun de nous ne peut évaluer à leur juste valeur les mérites de la Nation d’Israël et de ses dirigeants”.

Arrêtez-moi si je dis des bêtises…

Rav Elie Kling
pour Tamurt

17 COMMENTAIRES

  1. Azul . Salam . Bonjour . A vous tous Mdme et Mrs , je vous rapporte les propos du Président Boumédienne , mot pour mot qu’ il a tenus au dernier sommet des chefs d’ état arabes auquel il a assisté en mai 78  » sachez d’abord que je suis Africain de deux , je suis Nord – Africain , troisiément, je suis Berbère , il n’ y a aucune goutte de sang arabe qui coule dans mes veines , c’est le cas de la grande majorité des Maghrébins , L’islam de mes ancêtres n’ a rien à voir avec le votre . les Arabes ont vendu la Palestine – ce qui est vrai et ayant mené des recherches approfondies sur cette question , j’ai vérifié que c’est exact – qu’ ils aillent la libérer . Vous avez l’ habitude, du temps des Croisades , ce sont les armées islamo – berbères qui venaient délivrer Jérusalem , et quand ils ont fini leur mission , vous vous retournez contre eux . par conséquent , pour tout ce qui reste à vivre et à la tête de L’Algérie , il n’ y aura pas une goutte de sang d’ un algérien qui sera versé en Orient , et je mènerais le pays vers un retour aux sources , c’est à dire Le renaissance amazigh  » . et on sait ce qu’ est arrivé à peine cinq mois plus tard .un complot franco – arabe digne de celui de Napoléon trois , il a été assassiné .que vous croyez à cette thèse ou non , c’ est votre droit le plus total et je le respecte , car comme vous , aussi j’ai eu du mal à admettre un tel événement que m’a raconté un ami de surcroit arabophone du sud ouest qui a occupé des hautes fonctions au sein de la direction de L’UNJA. pourtant , deux années plus tard , ayant lu les mémoires d’ un journaliste libanais dont le nom m’échappe , il a confirmé et corroboré ces propose et a émis l’ hypothèse que sa mort était un assassinat camouflé en mort due à un rayon laser létal dont il a été victime lors de sa visite le 3 septembre à Damas . ce qui est tout à fait ridicule , car les Lasers miniaturisé n’ont été maitrisés dans leur mise en oeuvre et leur fabrication que vingt plus tard . CQFD .je reviendrais au débat avec vous ce soir . Ma yevgha Rebi , ou djighawen thalwith .

  2. C’est la  » coexistence pacifique  » qu’il faut, et non la guerre !
    .
    Il faut en finir avec les hostilités, et nous opposer à tout affrontement inter nord-africain, dénoncer les escarmouches, les provocations et les velléités nationalistes belliqueuses….

    Il nous faut plaider pour la paix, la fraternité, la concorde, l’ouverture définitive des frontières, la coopération et l’entraide, la reconnaissance mutuelle, la reconnaissance totale du fait amazygh, mais aussi du fait juif et judéo-berbère, des chrétiens et des bahais, l’adoption des pluralismes politiques, culturels, linguistiques, religieux et confessionnels et l’égalité de traitement entre islam, judaïsme, christianisme, protestantisme, bahaïsme, laïcité, libre pensée, agnosticisme, athéisme, et le respect de la liberté de conscience en général, l’égalité des chances, l’égalité hommes-femmes, et autres mesures d’ampleur dans le sens des droits, des libertés, de l’acquisition des savoirs, la fin des hégémonismes, la fin de la consécration de l’islam comme religion dominante, la prohibition de toute tentative de minorisation/infériorisation ou d’hégémonisation, le bannissement du racisme contre les noirs, de la répression politique, culturelle, sexuelle (homos, trans’, etc.) un grand dosage scientifique dans l’enseignement, la formation et la culture, l’introduction de l’Anglais étant la langue universelle des sciences et des technologies, le  » modèle français  » n’étant pas / plus un  » modèle de référence universel  » depuis longtemps déjà, et  » l’imaginaire national français  » (porté par la langue française) est nocif et préjudiciable (jacobinisme chauvinisme, repli identitaire, fierté, arrogance…) …

    Sinon, Boumédienne et Hassan dos savaient tous deux qu’une guerre pourrait mettre fin à leurs régimes dictatoriaux. Il brandissaient la menace de guerre, comme  » technique  » (si vieille) servant à  » mettre la nation derrière le pouvoir en place  » …
    Rappel : à l’époque d’Amgala (1975) derrière le Royame chérifite, il y’avait les USA, Ia Gde Bretagne, Israël et la France qui poussaient dans le sens de l’affrontement (lire Noam Chomsky, Le Monde diplomatique) ….. L’Algérie était soutenue par l’URSS, la Yougoslavie, les Pays de l’Et, le Viet Nam, le célèbre Général Giap, le grand vainqueur de la Bataille de Dien Bien Phu avait préparé les plans d la contre-attaque ….

    L’ANP n’est pas l’héritière de l’ALN (Maquis de l’intérieur)…. Ce n’était qu’un mythe, dont il faut nous en débarrasser. L’ALN était déjà décimée vers 1960-61 (embargo sur les armes – affaiblissement donc- , volontairement fait par Boussouf et Boumedene en prévision de l’assaut de 1962), et ce qui en restait était achevé par les Officiers de l’Armée des frontières (ralliés par les Officiers de l’Armée française) sous le commandement des criminels Boussouf et Boumediene lors du Coup d’État de Juillet 1962, avec le soutien du Général de Gaulle (qui vat donner l’ordre au Général Buis de ravitailler en fioul les blindés de Boumedienne) ….

    Cordialement.

  3. En effet ici chacun parle en son propre nom. C’est plutot votre régime qui parle au nom de la KAbylie qu’il arabise d’office au nom de la kabylie et malgre’ elle, il adhère à la ligue arabe-, du reste systèmatiquement les vrais arabes vous refuse-. Cessez donc de parler au nom de la Kabylie. Le massacre sert ceux qui ont besoin de pourrissement.

  4. Le régime algérien en a tué plus d’algeriens qu’en a fait l’Oas, en terme de comptabilité macabre les arabislamiques ne sont pas moindres. En 63 il avait non seulement massacré 500 membres du FFS mais ses criminels sont lavés et élevés à symboles et hommes d’Etat, cela ne gene pas visiblement. En 2001 les fascistes algeriens ont massacré et l’Etat feint de n’avoir ni vu ni entendu qui serait derriere. Accépter que l’Algerie fasse partie de la ligue arabe est une monstruosité d’une rare violence. L’Apartheid 50 ans durant de l’algerie arabe contre la Kabylie non plus n’est pas comptable aux yeux des islamo-kabyles. La democratie est la methode d’organisation interne d’un pays, on juge donc un pays et son niveau de democratie par la relation gouvernant gouverné, en Algerie les criminels dècident qui peut vivre qui doit mourir et vous bassinez avec le rapport qu’Israel aurait avec la Oumma? Pour nous la kabylie et l’Algerie potentielle – ni arabe ni islamique- ne commence pas en Palestine.

  5. Azul . Salam . Bonjour . Justement c’ est à travers l’ attaque d’Amghala que les jeunes du service national ont compris que cette  » fameuse ANP  » qui se réclame héritière de la Glorieuse ALN , n’ est qu’ en fin de compte qu’ un ramassis de troufions qui sont là , juste pour avoir des privilèges – la recommandation de Abane sur la primauté politique sur le militaire -par conséquent du pouvoir civil sur celui de toute institution faisant partie du Corps de l’ état . ce sont des jeunes du service nationale qui se sont faits égorgés dans cette attaque ; alors qu’ ils étaient même sous la bannière de la Croix rouge algérienne . mais , en revanche , pourquoi le Président Boumédienne au fait de sa puissance,tant politique que militaire a ménagé le petit con de roi sanguinaire Hassan 2 , alors qu’ il avait la possibilité de mener une guerre éclair de quelques jours , et c’en est fini de ce royaume pourri . mystère , quand même . des Marocains eux mêmes se posent cette question à ce jour .

  6. Pas en notre nom ! On ne vous a pas habilité pour soutenir un État colonial, belliqueux, guerrier, militaro-religieux, commandé par l’Extrême droite ….

    …. le 50° État de l’Empire mercenaire yankée, le Gendarme américain au Proche-Orient, qui opprime le peuple palestinien depuis 70 ans, agresse tous ses voisins, mène des expéditions meurtrières en permanence, même en Syrie qui est déjà meurtrie et dévastée depuis 7 ans, et n’avait pas hésité à bombarder la Tunisie, La Libye, l’Algérie (le port d’Annaba en 1964, et 1986), avait soutenu la barbarie coloniale française en Algérie, avait appuyé l’organisation fasciste et terroriste l’OAS, qui était pourtant conseillée par l’ex dignitaire nazi / hitlérien, le Maréchal Gehlin (…), avait (le Mossad) assassiné le Chanteur Raymond Leyris en 1961 à Constantine (et avait tout fait) pour faire fuir les Juifs d’Algérie, alors que le FLN et le GPRA, par Le Président Ferhat ABES appelaient  » les Juifs, les Juifs berbérisés et les Berbères judaïsés  » à rester dans leur pays qu’est l’Algérie (le Congrès de la Soummam aussi)…..

    Il faut rappeler aussi que cet État colonial israélien, belliqueux et guerrier avait soutenu le Système fasciste ségrégationniste dit Apartheid en Afrique du Sud, et appuyé les Dictatures de l’Amérique méridionale et centrale, des dictatures conseillées par les nazis dispersés par la CIA au lendemain de la 2° G.M,…. alors que l’Algérie avait soutenu financièrement, logistiquement et militairement l’ANC de Mandela, et c’était l’ALN qui avait entrainé les combattants de l’ANC au plus fort de la Guerre de libération même…..

    DE QUOI L’ISRAËLOPHILIE KABYLISTE EST-ELLE LE NOM ?

    Le discours et la  » chose  » politiques sont caractérisés par l’ambiguïté et le flou. Ce qui est dit ne vise pas forcément ce qu’ont croit désigné. Mais alors, pourquoi donc cette apologie d’un État colonial, mercenaire, agressif, hostile à l’Algérie, qui soutient le Royaume chérifite du Maroc contre l’Algérie, était aux cotés de Hassan dos pour créer un  » foyer de guerre  » en Afrique du Nord, et l’Algérie était attaquée (Caserne d’Amgala en 1975, plusieurs soldats égorgés, les familles avaient enterré des  » cercueils de sable « ), sans l’arrivée du célèbre Général vietnamien Giap (qui avait préparé les plans de la riposte) avec des Experts militaires Russes, Est-allemands, Cubains, Yougoslaves, notre pays aurait été dévasté par une invasion (USA-GB-Israel-France), mais heureusement le  » rapport de forces  » politique et militaire était à l’époque favorable à l’Algérie …. Bref !

    Par ce positionnement extrémiste, nos agitateurs kabylistes, parlent au nom des kabyles, alors qu’ils ne sont pas mandatés, et nous engagent sur des chemins les plus dangereux. Mais réellement, que dénote et que cache ce positionnement controversé ? Cela participe de la volonté de soutenir le Régime militaro-mafieux dans sa volonté de (graduellement)  » banaliser les relations  » avec l’État colonial d’Israël. Pour bénéficier du soutien stratégique et diplomatique américain, les Généraux donnent des gages de bonne volonté à Washington, et se voient contraints et obligés de brader la souveraineté nationale (base militaire US au Sahara) et le Pétrole, et de nouer obligatoirement des contacts (discrets mais réels) avec l’État hébreux, dont un Contrat sur les médicaments signé secrètement à Alger en 1999 (lire Georges Marion, Le Monde, le 1° Août 1999), le gaz vendu à prix préférentiel via une Société égyptienne, des négociations pour l’achat de matériel de répression (torture  » médicalisée « , fourgons de sévices, etc.), la formation de gardes rapprochées, etc. etc.. Plusieurs rencontres déjà, depuis 1991. Des Généraux, et des Officiels, Boutef’ lu même (au Maroc et en Italie)…. La nomination en 2006 du Représentant officiel de la Communauté Juive, en la personne de Roger Said ( dcd en 2012), frère de la romancière Mylène Said-Meyer, Avocat et Bâtonnier de Blida, Président de l’Association des Juifs d’Algérie (agréée en 1976 par Boumédienne), l’enterrement de Roger Hanin à Alger, fils du grand résistant et militant anticolonialiste et antinazi Joseph Lévy, sont des » gestes louables  » , (mais) qui s’inscrivent dans cette perspective de rapprochement avec Israël et de l’Amérique donc (et vice versa)…. L’Ambassadeur Driss Djazairi était allé jusqu’à dire à l’ONU en 2010 qu’il était disposé à  » se rendre utile pour Israël « . De même, S.A. Ghozali (sa Lettre au Maire de New York). Depuis les années 90 déjà, le Pouvoir autorise les sportifs, les journalistes, les artistes et des  » personnalités kabyles  » (c’est pas anodin, ni sans intérêt, mais bien calculé) à se rendre en Israël et/ou s’afficher avec les Lobbyistes pro-israéliens, les Evangélistes, les BHL, Goldanel, Goasguen, Rioufol, Finkielkrault, Zemmour, Elisabeth Lévy….. On le voit donc : en Algérie, la question relative à Israël est très sensible, et on ne peut penser le voyage d’une personnalité politique vers Israël sans  » l’imprimatur, l’assentiment, l’aval  » de la SM-DRS (Le Pouvoir réel) qui est plus que sourcilleux et sévère dans le domaine de la politique extérieure…..

    Donc la démarche de nos agitateurs souverainistes vise à venir en appui et complémenter les Généraux dans cette entreprise de  » Sadatisation  » non avouée. Volet extérieur : les liens et contacts avec Israël aident le Régime militaire dans sa quête obsessionnelle pour  » réussir son arrimage  » dans  » l’Orbite américaine « . Volet intérieur : l’apologie d’Israël par nos agitateurs Kabylistes ne peut que diviser-séparer-isoler-discréditer-délégitimer la Kabylie = (sa) neutralisation politique = division totale …. ce qui conforte et arrange amplement les Généraux criminels et mafieux au pouvoir ….
    ——————————————————-
    Je salue Sonia. Sa contribution est magistrale, de haute facture. Quel talent ! Quel humanisme ! Grand merci à Sonia.

  7. Nuance. Il y a une grande difference entre etre Kabyle qui pratique la religion islamique et etre musulman Kabyle. L’Algerie actuelle est liée corps et ame – en subordonné- à l’orient, emir abdelkader imposé comme emir par faffache- apres le traité de Tafna- honte-. la Oumma. benbadis le mystificateur au service des kouliglis avait voulu cimenter ce determinisme en certitude historique. Le congres du Caire avait réalisé le songe en liant le pays corps et ame à l’Egypte. boumediene qui était un eleve de la zitouna- un autre kouliglis- et el azhar, avait pour mission d’atteler l’apres « independance » au devoir-etre islamiques. Resultat: apres la guerre civile et 200 000 morts, l’Etat arabe offre l’école aux islamistes et impose la charia dans les écoles. La preuve de plus que l’on a décidé pour nous ce que devions etre est dans la déclaration de Mehri  » c’est De Gaulle qui a imposé l’arabisation en Algerie ».

  8. Azul a Kader,

    Je vous prie de bien vouloir parler en votre nom, et aucunement au nom du peuple kabyle qui ne vous a point mandaté.

    Aussi, concernant ce prétendu humanisme faisant partie des valeurs de l’État d’Israël, j’ai plutôt vu et compris le contraire, soit que votre jeune Nation fait plutôt preuve de barbarie, de bestialité, de brutalité et de cruauté.

    Quand le monde entier est choqué de l’horrible attaque israélienne contre Gaza, quand l’Afrique du Sud rappelle son ambassadeur en Israël en réaction aux 52 morts de Gaza tués par l’armée israélienne (terrorisme d’État)*, quand « L’ONU dénonce l' »usage disproportionné de la force » par Israël » (Le Figaro, 14 mai 2018), vous, vous parlez d’humanisme !!!

    Lεar yuɣel d isseɣ ? A yeqqel-ak uquelmun s idaren a Kader !

    S talwit.

    * « En raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne, le gouvernement sud-africain a décidé de rappeler l’ambassadeur Sisa Ngombane avec effet immédiat » (Gaza: l’Afrique du Sud rappelle son ambassadeur en Israël, Le figaro, 14 mai 2018).

  9. Amuli ameggaz i Uɣref n Yisrayel. Bon anniversaire à cette jeune nation grandie par ses valeurs d’humanisme.
    Le peuple Kabyle suit avec attention ce qui se passe en Israël qu’il tien comme exemple de démocratie à suivre pour se libérer de l’oppression arabe qu’il subit depuis 1962.

  10. Je suis autant kabyle que toi et vraiment fier d’être Algérien.
    Faire le parallèle entre les morts kabyles et palestiniens est un honneur pour toutes les victimes.
    C’est très facile de faire la révolution autour d’un zinc, mais vous prenez vraiment le mauvais chemin pour l’indépendance, car les premiers à vous combattre seront les 99 % de kabyles qui sont musulmans.

  11. bien dit. S’ils rebroussent chemin on est preneurs. Mais sans langue arabe officielle ni d’ islam source juridique. Ceux qui manipulent l’opinion savent que si le peuple retrouvait son identité il serait SUJET et pas OBJET de ses politiques. Asseoir un peuple dans l’arabisation sert à le rendre moins citoyen et mettre l’Etat en maitre plutot qu’en harmonie, ce qui ne permetterait pas la mainmise sur le portefeuille, qu’ils ont de fait privatisé. Ils ne font que feindre, la constitutionette est faite pour fonctionner en mecanisme d’ assimilation. L’ officialisation de thamazighth sert juste a’ ancrer le triptyque qui voudrait qu’ on s’ arabise et qu’ on soit islamique d’ office, en partie dans l’ attente qu’ il achevent ce qui reste. Comme au maroc du reste où l’ Etat renforce ses liens avec les monarchies du golfe pourrendre inoperante thamazight

  12. Bien entendu, je deplore la mort de ces jeunes. Des morts qui pouvaient etre evitees, si les pays arabes tenaient a’ la palestine ils auraient trouve’ la solution depuis longtemps. Mais ces regimes avaient besoin qu e perdure le conflit pour devier les tensions vers l’ennemi exterieur, pendant qu’ ils font de bonnes affaires avec les banques « sionistes ». L’ argent n’ a pas d’ odeur surtout quand c’est un argent volé au peuple meurtrit.
    Si j’etais palestinien je me rapprocherai des 50%-au bas mot- de juifs qui veulent la solution a’ deux Etats. Chez nous l’ antijudaisme sert la consolidation de l’ Etat arabe, par defaut.

  13. Les Algériens sont vraiment formidables. Le massacre des Kabyles ou des Mozabytes par leur État ne leur disent rien. Rien que quelques jours auparavant, des Kabyles ont été presque lapidés à Alger et ces formidables Algériens défenseurs de causes chimériques lointaines n’ont rien dit. Après, on les trouve soi-disant défendre les Palestiniens. Les Kabyles ne sont pas contre un État palestinien et un État israélien. Nous sommes contre un État palestinien islamiste qui exporterait son virus jusqu’en Kabylie vu que l’Islamisme s’est internationalisé.

  14. La cause juive est juste. La Palestine est historiquement une terre juive pas arabe. Les Palestiniens qui vivent en Israël sont respectés. Ils ont droit à leur langue, leur religion, et tous les droits d’un Israélien. Ce sont les Arabes qui s’imposent chez les autres. Exemple: Alger capitale arabe.

  15. Le peuple juif a droit à sa sécurité comme tout autre peuple…fut il palestinien.
    L’état d’Israël commet des crimes contre l’humanité contre les enfants palestiniens.
    Je regarde en direct l’armée israélienne qui canarde des mômes de 10- 15 ans.
    Messieurs du mak, urk et que sais je, un peu de décence car l’ennemi de votre ennemi ne sera pas forcément votre ami.
    Entre Arabie saoudite et vous, le choix de l’état d’Israël ne se posera même pas .

  16. Bon anniversaire au peuple Juif. La force des empirs dans leurs denis des droits de ce grand peuple a fini par céder devant la volonté d’affirmer la verité. Sauf les peuples enfin reconciliés à leur propres identités deviennent une richesse pour leurs propres peuples et un levier de cooperation et paix au reste du monde.

  17. Azul . Salam . Bonjour . C’est bien fondé , cette loi sociologique dite des Peuples naturels . ils survivent au temps et aux hommes . Un vieux peuple ne meure jamais . il renait de ses cendres par miracle , parce qu’ il porte en lui , ou dans sa culture des Idées universelles fortes . donc à un moment donné , ces idées se répandent et donc la source émettrice prend une place prépondérante dans la société humaine . c’ est ce qui se passer en Afrique du Nord aussi dans un proche avenir . les arabophones prendront conscience que la culture amazigh est porteuse d’ une grande valeur morale , la Dignité humaine et l’esprit de Justice , ils vont faire un retour au bercail .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici