A la veille de l’hommage au Rebelle à Paris : Le pouvoir lâche ses chiens contre Nadia Matoub

2
Nadia Matoub
Nadia Matoub

KABYLIE (Tamurt) – Quand on s’attaque à Nadia Matoub, c’est à Matoub Lounès que l’on s’en prend par conséquence. Nadia est sa femme, son dernier amour, celle qui lui a redonné le goût de la vie. Ses chansons sont toujours là pour nous le rappeler. Le fait que Nadia Matoub refuse catégoriquement toute concession au pouvoir algérien ne semble pas être du goût de pas mal d’individus malintentionnés bien entendu. Nadia Matoub, qui a lutté jusqu’au bout, pour que le domicile de son époux, sis au village Taourirt Moussa, ne soit pas cédé au pouvoir pour qu’il en fasse un musée à son service, poursuit son combat contre vent et marrée.

Et c’est à tout son honneur ! Nadia Matoub a aussi fait des mises au point à chaque fois que certains ont essayé de présenter un Matoub Lounès tantôt islamiste tantôt vulnérable, fragile et malade voire même un homme qui recevait les officiels avec bonheur et honneurs chez lui dans sa maison à Taourirt Moussa. Cette fermeté fait de Nadia Matoub, bien sur, une digne héritière du rebelle. Ce qui déplait bien entendu aux larbins du système. Nadia Matoub ne s’est pas arrêtée en si bon chemin en dépit de toutes les campagnes de dénigrement, parfois indignes, dont elle n’a cessé d’être la cible depuis 1998.

Nadia Matoub a créé en cette année 2018 « l’association Matoub Lounès Mémoire et transmission ». Puis, en guise de premier événement grandiose en hommage à son époux, elle a initié un concert grandiose au Bataclan de Paris qui aura lieu vendredi 22 juin prochain. Un événement qui aurait pu se dérouler le plus normalement du monde. Quoi de plus normal qu’une veuve rende hommage à son mari surtout quand ce dernier s’appelle Matoub Lounès ?

Mais, quand d’autres enjeux avec des soubassements d’intérêts colossaux sont en jeu, les choses prennent une autre tournure. C’est ainsi qu’au lieu de la soutenir ou à défaut de se taire, les chiens à la solde du pouvoir algérien ont commencé à aboyer depuis quelques jours afin de porter atteinte aussi bien à Nadia Matoub qu’à l’hommage qu’elle organisera.

Le pouvoir a donc lancé ses chiens contre Nadia Matoub à laquelle personne ne peut reprocher une quelconque compromission ou intelligence avec l’ennemi. Comme c’est le cas de mal de personnes qui s’affichent fièrement avec les valets du roi. En aboyant ainsi, c’est donc un service qu’ils rendent à Nadia Matoub. Continuez donc d’aboyer, la caravane de Nadia Matoub passera le 22 juin prochain.  Et ce ne sera qu’une première. Car, il y en aura tant d’autres. Vous n’allez donc pas chômer, pauvre courtisans d’un pouvoir qui se trompe toujours de cible.

Tarik Haddouche