A l’accasion de Yennayer Boualem Sansal anime une conférence en Allemagne: “Quel avenir pour la Kabylie dans une Algérie arabe”

0

ALLEMAGNE (Tamurt) – Il se trouve que la Kabylie est habitée par des Imazighen – comme se dénomment eux-mêmes les autochtones d’Afrique du Nord communément appelés Berbères – non arabisés, qui sont fermement décidés à conserver leur langue, leur culture et leurs structures démocratiques.

En 2001, il ya eu des manifestations imposantes des Kabyles contre la dictature et les effets désastreux de la politique d’islamisation et d’arabisation.
L’indifférence et les réactions négatives de la population, des Algériens arabisés, ont encouragé le régime algérien à « normaliser » la Kabylie grâce à l’envoi massif de militaires et de prédicateurs islamiques dans cette région.

Actuellement, la Kabylie est instrumentalisée pour montrer aux populations arabisées que le régime militaire est le meilleur défenseur de la nation arabe et de l’islam.
Le premier roman de Boualem Sansal « Le serment des barbares » paru en 1999 a obtenu le prix Tropiques et le prix du Premier Roman. Plusieurs romans ont suivi, qui tous ont été traduits en allemand.
En raison de sa critique des conditions de vie imposées aux Algériens et son rejet de l’idéologie arabo-islamique, Sansal a été renvoyé du ministère de l’industrie où il occupait un haut poste. Ses derniers livres « Poste restante : Alger: Lettre de colère et d’espoir à mes compatriotes » (2006), « Le village de l’Allemand » (2008), où il traite de la falsification de l’identité algérienne et des similitudes entre l’islamisme et le nazisme et « Rue Darwin » (2011), ont été interdits en Algérie.

Sansal lui-même a été voué aux gémonies par la presse algérienne. Le fait qu’il ait repris les thèses défendues par les Kabyles sans qu’il soit Kabyle lui-même y est certainement pour quelque chose.

La conférence aura lieu
– le 22 janvier 2012
– À Mehrzweckhalle Niedergailbach, Auf der Au, D-66453 Gersheim.
– Entrée libre