A l’appel des promoteurs Ansej, Cnac et Angem : Marche à Tizi Ouzou jeudi prochain

0
marche
marche

TIZI OUZOU (Tamurt) – Après une période de trêve ayant duré à peine trois semaines, les actions de protestation spectaculaires et de rue reprennent de plus belle dans la wilaya de Tizi Ouzou où le front social ne cesse de s’embraser. En effet, un appel a été lancé ce lundi pour l’organisation d’une marche dans le chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou par le collectif d’Aide à la Micro-Entreprise (Came). Ce collectif, pour rappel, regroupe dans ses rangs les promoteurs de l’Ansej (Agence Nationale de Soutien à l’Emploi de Jeunes), la Cnac (Caisse Nationale d’Assurance Chômage) ainsi que l’Agence nationale de Gestion du Micro-Crédit (Angem).

Les organisateurs de la marche précisent, dans leur appel, que la manifestation aura pour point de départ le siège de la direction régionale de la Casnos au Boulevard « Krim-Belkacem » de la Nouvelle-Ville alors que son point de chute sera le siège de l’ancienne mairie (actuel musée de la ville). Un meeting aura lieu à l’issue de cette marche,  révèlent les concernés. Ces derniers entendent par ces deux actions de rue réclamer une amnistie générale au profil des victimes « d’une politique d’emploi chaotique ».

Les protestataires brandissent trois revendications principales à l’occasion  de la tenue cette marche. Il s’agit  de l’effacement de toutes les dettes bancaires, fiscales et parafiscales, de la mise en place d’un environnement de travail favorable à ces entrepreneurs ainsi que d’un régime fiscal et parafiscal adapté à la micro-entreprise. La marche de jeudi prochain intervient un mois et une semaine après la grève générale du 31 janvier dernier initiée par les mêmes organisations professionnelles auxquelles s’étaient joints l’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) et la Fédération Nationale des Jeunes Entrepreneurs (FNJE). Ces deux dernières ne sont pas concernées cette fois-ci par l’appel à la marche jeudi prochain.

Tahar Khellaf