A l’approche des élections locales

2

A l’exception des délégués de Tichy, commune du néo-dissident Djoudi Mameri (ex-premier secrétaire national) que la nouvelle direction n’arrive pas à mater, près de trois cents délégués sont convoqués à ce rassemblement que présidera le premier secrétaire, Ali Laskri. Ces derniers seront appelés à élire le nouveau secrétaire fédéral et la vingtaine de membres du bureau fédéral de Bougie. En sus de ces délégués et pour la première fois les représentants des anciens de 1963 et des collectifs des femmes, des jeunes et du collège des élus aux assemblées locales assisteront à ce congrès. Comme à son habitude, le front des forces socialistes tentera de faire dans la transparence en prenant à témoins ses différents relais satellitaires tels que les organisations syndicales et associations socioculturelles, en invitant ses représentants à y assister.

…Et le RCD se prépare anarchiquement aux prochaines élections

Après avoir boycotté les législatives de mai dernier, le rassemblement pour la culture et la démocratie refuse de faire de même pour les locales qu’il espère remporter majoritairement suite aux problèmes de dissidence rencontrés par son principal rival en Kabylie, le FFS en l’occurrence. La semaine dernière, des membres de plusieurs sections communales se sont réunis au niveau du bureau régional de Bougie et ont décidé de préparer dans l’urgence les listes des candidats devant représenter le parti aux élections du 29 novembre. Seul hic, c’est que d’aucuns parlent de listes ficelées et d’autres pensent à organiser des assemblées générales des militants au niveau de chaque commune pour décider collégialement des noms à porter sur les différentes listes. Qui aura le dernier mot pour cette bataille des opportunistes kabyles ?

Massidia .info