A l’occasion de son centenaire : Le pouvoir veut récupérer la mémoire de Mouloud Mammeri

6
Mouloud Mammeri

ALGÉRIE (Tamurt) – Ayant compris que les symboles de la Kabylie servent naturellement le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie qui les assume entièrement et fièrement, le pouvoir algérien a changé de stratégie, ces dernières années, et tous les observateurs l’auront relevé.

Ainsi, depuis quelques années, le pouvoir d’Alger, ayant constaté à quel point Matoub Lounes est devenu un repère incontournable, non seulement pour la Kabylie et les amazighs du monde entier, mais aussi pour le combat mené par les indépendantistes kabyles du MAK, s’est lancé dans une entreprise de récupération malsaine de la mémoire de Matoub avec la complicité avérée d’une partie de ses proches. Après avoir combattu Matoub Lounes, avant et après son assassinat, le pouvoir a préféré changer de fusil d’épaule en faisant mine de reconnaitre le Rebelle et même son combat et son œuvre mais en le pervertissant et en l’amputant souvent de ses aspects fondamentaux comme la laïcité, la démocratie, l’hostilité de Matoub envers le pouvoir et les islamistes, etc.

Après Matoub Lounes, le pouvoir algérien s’apprête à lancer une autre grande entreprise de récupération de la mémoire du précurseur de l’amazighité, Mouloud Mammeri. Ainsi, selon des déclarations faites par Assad Si El Hachimi, secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité à l’agence de presse officielle, APS (Algérie presse service), le centenaire de la naissance de l’écrivain Mouloud Mammeri, prévu en 2017, sera parrainé par le Président de la République algérienne. Le même responsable a indiqué à l’APS qu’une commission de préparation, qu’il présidera, est en cours de mise sur pied. Par cette énième manœuvre, le pouvoir algérien entend,  encore, mettre la main sur Mouloud Mammeri et son héritage intellectuel, un autre symbole de la Kabylie. Mais, ce genre de pratiques reste toujours des coups d’épée dans l’eau. Le pouvoir algérien n’en tire jamais des leçons.

Lyès Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici