À paraître: « Les étoiles se souviennent de tout » de Youcef Zirem

0

KABYLIE (Tamurt) – Décidément, l’écrivain kabyle francophone Youcef Zirem est à l’apogée de sa forme et de son inspiration. En effet, à peine trois mois après la parution de son essai sur Matoub Lounès, il annonce la publication prochaine d’un nouveau roman.

Certes, Youcef Zirem, l’enfant de Bgayet, nous a habitués à être prolifique mais pas à ce rythme effréné. Il confirme donc son talent en annonçant cette nouveauté. Il s’agit d’un roman au titre aussi beau qu’évocateur : « Les étoiles se souviennent de tout ». Youcef Zirem précise que pour écrire ce nouveau roman, il a dû lire une cinquantaine d’ouvrages d’Histoire. Le roman de Youcef Zirem qui sera publié par les éditions « Fauves » se déroule à Paris et en Kabylie en 1942. « C’est un roman mais j’ai tenu à ce que tout ce que je raconte soit proche de la réalité… Une réalité qui semble incroyable aujourd’hui… », avertit Youcef Zirem qui a choisi l’exil devant l’absence de toute liberté en Algérie. Ancien journaliste en Algérie, Youcef Zirem est également l’auteur d’un nombre important de livres de divers genres, romans, nouvelles, poèmes et essais politiques.

Depuis la publication de son premier recueil de nouvelles, intitulé « L’âme de Sabrina » aux éditions Barzakh, Youcef Zirem n’a pas cessé d’écrire et de publier. Parmi ses œuvres, on peut citer « La vie est un grand mensonge » ou encore « La porte de la mer », « L’homme qui n’avait rien compris », « Le semeur d’amour », « La guerre des ombres »… En plus d’être un journaliste et écrivain, Youcef Zirem a aussi animé des émissions littéraires à la télévision. Il est connu pour être un vrai intellectuel libre et incorruptible. Une qualité qui l’a poussé à renoncer définitivement à écrire dans la presse algérienne pour des raisons que tout le monde connaît.

Tarik Haddouche