À quand Tamazight Di Lakul ?

9
TAMAZIGHT DI LAKUL

BOUGIE (Tamurt) – « Tamazight Di Lakul » un vieux slogan qui ne risque pas de se concrétiser, de sitôt, à travers l’Algérie du clan de Bouteflika. Il suffit de voir le nombre de postes budgétaires qui lui sont attribués pour s’en convaincre.

 Alors que la wilaya de Bougie a vu son secteur de l’éducation enrichi de 310 nouveaux postes budgétaires pour l’enseignement de Tamazight, 27 autres wilayas des autres régions de l’Algérie n’ont eu que 194 postes pour l’enseignement de cette langue pourtant officialisée récemment.

Une moyenne de sept enseignants en Tamazight, pourtant nouvelle matière dans la majorité des dites wilayas. Avec quel miracle, le pouvoir algérien réussira-t-il à enseigner Tamazight dans l’ensemble de l’Algérie alors qu’il a réduit, dès le départ, le nombre de postes à pouvoir afin de limiter l’enseignement de cette langue à quelques établissements scolaires dans quelques wilayas.

Bougie a bénéficié de 591 postes d’enseignants en toutes matières des trois paliers pour la prochaine rentrée scolaire. Plusieurs milliers de postulants y ont passé le concours et près d’un millier et demi, de réussi à l’écrit, a été convoqué, hier et avant-hier, à l’épreuve orale. Les 591 qui seront déclarés, la semaine prochaine, admis doivent aussi suivre une formation en cours intensifs pour rentrer de plein pied dans la vie active dès le mois de septembre.

Justement ces formations se dérouleront à Aokas, Bougie et El Kseur pour toutes les matières. Une centaine d’enseignants du sud, wilaya d’Illizi, suivront, également,  leur formation à Bougie alors que leurs compatriotes ont été répartis à travers l’ensemble des wilayas d’Algérie. Une manière de faire découvrir, aux sudistes, le nord avec ses plages et sa mer bleue en cette période estivale.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici