A trois mois des élections législatives : Le FFS et le RCD confectionnent leurs listes en cachette

3
élections

ALGÉRIE (Tamurt) – Les responsables du FFS et du RCD n’ont pas encore communiqué les noms de leurs candidats aux prochaines élections législatives prévues le 4 mai prochain. Il ne reste que moins de trois mois et les deux partis,  qui convoitent uniquement la Kabylie puisqu’ailleurs ils n’ont aucune chance, n’ont pas donné signe de vie.

Tout se fait en cachette et loin des feux de la rampe comme l’aurait exigé un minimum de démocratie. Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, des échos proviennent de ces deux partis faisant état d’une véritable guerre interne concernant le choix des candidats.  Les noms imposés par les directions de ces deux formations politiques n’ont pas fait l’unanimité. Ce qui a donné lieu à de hautes tensions que les chefs des deux partis n’ont pas pu ou ont du mal à gérer. D’ailleurs, nous avons appris que les décideurs de ces deux formations politiques ont été obligés de revoir leurs copies à la dernière minute pour supprimer quelques noms indésirables et les remplacer par d’autres moins contestés.

Ce qui est étonnant, c’est le fait que malgré que l’opération de la confection de la liste des candidats se fasse à couteaux tirés, rien n’a pu filtrer de manière solennelle. La raison réside dans le fait que même les mécontents gardent l’espoir de voir les choses évoluer en leur faveur. Ce n’est qu’une fois les listes en question validées et rendues publiques qu’il faudrait s’attendre à une levée de boucliers aussi bien au FFS qu’au RCD, qui n’ont de  démocrates que le nom. Comment peut-on parler de démocratie quand la conception de listes électorales pour des législatives se confectionnent à la sauvette et sans qu’il y est aucune once de transparence ?

Lyès Medrati