Académie algérienne de langue tamazight : De nombreux chercheurs refusent d’y siéger

16
Tamazight
Tamazight

ALGÉRIE (Tamurt) – Nous avons appris que de nombreux universitaires-chercheurs, confirmés dans le domaine de la langue et culture amazighes (variante kabyle), refusent catégoriquement de siéger au sein de la future Académie algérienne de langue tamazight. Certains de ces professeurs et docteurs d’Etat en langue et culture amazighes, contactés à titre individuel par nos soins nous ont confirmés qu’il leur est impossible d’accepter de faire partie d’une Académie qui a d’ores et déjà tout l’air d’être un appendice du pouvoir politique algérien. Le fait aussi que certains noms de personnes complètement étrangères à la recherche dans le domaine amazigh circulent depuis quelque temps, comme quoi elles en feraient partie et que même la présidence de cette institution serait confiée à un ex-anti-kabyle, est un autre élément qui a poussé ces universitaires, dont la crédibilité ne souffre d’aucune équivoque, à décliner l’offre au cas où elle leur serait faite.

« Il est évident que cette académie algérienne de langue amazighe sera un HCA-bis (Haut Commissariat à l’Amazighité, rattaché à la Présidence de la République) », nous confie une éminent chercheur et auteur de plusieurs livres en langue amazighe (variante kabyle). Nos interlocuteurs nous ont également confié que ceux qui siégeraient dans cette académie n’auront jamais les coudées franches car le régime algérien, tel qu’il est actuellement, n’acceptera jamais que des penseurs libres puissent dire leur mot au sein d’une institution. Déjà que ceux qui s’exprime loin de tout cadre officiel sont combattus et persécutés, qu’en sera-t-il de celui qui osera élever le ton, pour dire non, dans les rangs d’une institution de la République, explique un autre universitaire qui travaillent sur la question amazighe depuis plus de vingt ans.

En revanche, nous avons constaté qu’il existe, en Kabylie même, des opportunistes, dont certains sont notoires, et qui ont mangé à tous les râteliers, qui s’apprêtent à courir en trombe si on leur esquissait une invitation. Certains, ayant pressenti que l’un des leurs devrait être désigné président de cette institution n’hésitent d’ailleurs pas, depuis quelques temps, à fabriquer à ce dernier des vertus et des compétences dans le domaine amazighe qu’il est loin de détenir. Mais le salaire mirobolant et les avantages qu’offrirait l’Académie de  langue amazighe à ses membres méritent bien que l’on courbe l’échine aux yeux de cette frange de personnes grâce auquel le pouvoir algérien survit depuis 1962.

Tahar Khellaf

16 COMMENTAIRES

  1. Faut dire que l’ancien responsable de cette institution ne faisait pas de recherches; c’est pourquoi, il a décrété que le Tamazight du Dahra ( la chaine de montagne qui s’étent de Tipaza jusqu’à Tenes – c’est là que s’arrête, à ma connaissance ce parlé -, et même jusqu’à Mostaganeme pour la montagne) s’appelle le Chenoui; or le Chenoui ne conserne que le Mont chenoua (chenoua et Tipaza)! d’Où le qualificatif « ichenouienes ». Donc, le reste n’à rien à voir avec les chenouis ! A vrai dire, il n’y a pas de grandes différences linguistiques entre le Chenoui et ce que j’apelle le DAHRAOUI. Le Dahraoui est plus vaste, sur le plan géographique, et sa population est plus nombreuse que les chenouis. Décidément, les algériens ignorent leur histoire et leur géographie ?!

  2. A vrai dire, cette falcification, qui est une véritable imposture, à été fabriqué intentionnellement par un énergumène, Ben Salah Abdekader, qui cherche à favoriser sa tribu: les chenouis ! Cette région s’appelle le Dahra et s’étend de Tipaza à Tenes sur le plan linguistique, par contre sur le plan géographique, elle s’étend jusqu’à Mostaganeme, et ce parlé, c’est le DAHRAOUI et non le chenoui qui ne concerne que le Mont chenoua et Tipaza. Cet imposteur active dans le mouvement berbère ( Congrès
    Mondial Amazigh) pour satisfaire son ego et voyager !

  3. La naïveté des Kabyles, à vouloir berbériser, à tord, tous les Algériens, à imposer la langue à tous les Algériens même des plus arabes, arbitrairement, injustement et sans scrupule, se retournera contre eux et leur existence.
    Un Algérien arabe, il en existe des millions, contrairement à vos mensonges, il ne peut aimer la langue d’autrui, il préfère la sienne et, c’est naturel et respectable, lorsque on est un homme.

    • Comment voulez vous que les Kabyles imposent leur langue à quiconque alors qu’ils ne demandent qu’une seule chose SE SEPARER DE L ALGERIE. Soyez logique si on veut prendre en charge notre destin de façon indépendante, on ne vous imposera rien du tout. C’est l’Algérie qui veut à tout prix garder la kabylie dans son giron pour la faire disparaître dans le MAGMA ARABO ISLAMISTE.
      Pour nous on peut dire à chacun sa langue et à chacun sa terre. On peut vivre en bon voisinage comme nous l’avons fait depuis des siècles, avant l’arrivée des français.

  4. @l’Algerois
    Tu connais les independantistes Kabyles ? Ils ne veulent imposer rien a qui que ce soit si ce n’est que tes millions d’Arabes( que tu as invente car d’apres leur DNA ils n’existent pas ! ) foutent la paix a la Kabylie et nous laissent prendre soin de notre langue, territoire, politique et avenir ! Franchement qui impose quoi ???? Qui impose l’Arabe aux Kabyles ? qui impose l’appelation « pays arabe  » a notrte pays ? qui impose l’appelation « terre arabe » a notre pays ? qui impose la religion khoreishite a qui ? qui impose les tchadors a qui ? les immams a qui ? le passeport arabo-islamiste Algerien a qui ? qui nous parle en arabe quand on veut parler en Kabyle ? qui imposent les stations de teles et radios debiles arabo-islsmiques a qui ????? qui impose des programmes debiles annonants a l’ecole ? Ya si L’Algerois vas traitre tes chevres et ne parle pas d’imposition car tu es soit ignare soit menteur .

    • Très bon commentaire avec des questions sur qui fait quoi.
      Mais je me serai passé de la dernière phrase. A Alger c’est plutôt du béton. Les chèvres sont aimées et bien traitées par les Amazighs des montagnes. Elles donnent du lait et du fromage excellents.

  5. Je peux accepter les arabes inoffensifs, sans cette croyance diabolique qui est l’islam. Par contre si vous tenez à cette croyance, il faut partir…

  6. L’islam doit disparaître, soit par la conviction ( la science, l’histoire, etc), soit par le bâton. C’est une croyance obscurantiste, intolérante et dangereuse…

  7. tamazight dans le pays arabo islamique!!! vous croyez au père noël
    notre langue ne pourra etre prise en charge que dans notre pays et état kabyle indépendant.

  8. A vrai dire je ne me différencie pas d’un Kabyle ou d’un autre algérien, malgré les spécificités que nous avons, je me sens proche des Kabyles et quoi que l’on en dise, je ne me reconnaît pas à un Breton par exemple ( avec tous les respect à la Bretagne ).

  9. Le problème se pose, surtout, au niveau idéologique que raciale, car il n’y a qu’une seule race : le genre humain. Un jour les humains habiteront Mars et d’autres planètes, dans d’autres systèmes solaires, où on ne pourra pas parler de kabylie, mais d’idéologie. Le grand problème des « arabes » , c’est leur religion obscurantiste et intolérante, pour le reste ce n’est pas méchant…

  10. Je m’attendais à un débat sur l’académie amazighe… Voilà que je suis encore plongé dans des gouffres pièges de ceux qui œuvrent pour que rien ne s’édifie quand cela vise la promotion de tamazighe… Désolé! Nous déplaçons le sujet pour ne finalement rien discuter… ssurfat iyi !

    • Nous déplaçons le débat pour parler des vrais problèmes, qui maintiennent la domination et l’aliénation de Tamazga, à savoir la culture arabe et la religion islamique…

  11. J’ai bien réfléchis ay Akron. Il faut effectivement régler les vrais grands problèmes avant de s’occuper des détails! Mais à force de vouloir changer tout, on risque avec le temps de perdre le peu qui nous reste… Tawaghit a gma Akron…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici