Académie amazighe : grande déception en Kabylie

3

KABYLIE (TAMURT) – La déception a été totale, hier, après l’annonce de la composante de l’académie algérienne de la langue tamazight aussi bien à Bgayet, qu’à Bouira et Tizi Ouzou. Certains observateurs sont même choqués de constater que des noms illustres et célèbres de personnalités ayant écrit les plus belles pages de la production littéraire et scientifique de la langue tamazight ne figurent pas sur ladite liste.

L’heure est donc à la désillusion absolue. Certes, les défenseurs de la langue tamazight ne s’attendaient guère à ce que le pouvoir algérien leur offre sur un plateau d’argent une académie de langue tamazight digne de ce nom mais de là à lui offrir un cadeau empoisonné, beaucoup en sont, en revanche surpris suite à cette « audace ». Les observateurs, qui suivent de près l’évolution du processus de réhabilitation de l’amazighité, se demandent quelle crédibilité pourrait avoir une académie de langue tamazight où ne siègent pas des sommités en la matière de la trempe de Kamel Bouamara (auteur du seul dictionnaire de tamazight (et non pas d’un lexique) existant pour l’instant), Amar Mezdad, Kamel Nait Zerrad, Salem Chaker, Aomar Oulamara, Allawa Rabhi, Mohand-Akli Salhi, Brahim Tazaghart, Salem Zénia Ahmed Nekkar, etc.

On s’intgerrogera aussi, avec persistance, sur le mystère qui entoure la présence de Abderrezak Dourari dans les rangs de cette académie compte tenue de son parcours, connu de tous, durant les années quatre-vingt et les années quatre vingt, voire même durant les années 2000. Il y a, certes et incontestablement, quelques membres de cette institution qui possèdent le profil requis pour ce genre de mission. Mais quand il n’y a pas de place aussi bien pour les grandes figures de la production littéraire et scientifique en tamazight, dans cette institution, que pour le chercheurs dotés d’une âme avérée de militant sincère de la cause identitaire amazighe, il devient clair qu’il faudrait désormais s’attendre, non pas au pire de la part de cette académie, mais plutôt à rien de sérieux.

Surtout quand on sait que le désormais président de cette académie de langue tamazight a réalisé sa thèse de magister sur les poèmes d’Ait Menguellet, certes dans le département de langue et culture amazighe, mais en langue arabe.

Tarik Haddouche

3 COMMENTAIRES

  1. Oui, en théorie ! Non, en pratique ! Mais pourquoi donc, un tel Pole ou Front oppositionnel est quasiment impossible à construire dans la présente conjoncture ? Plusieurs raisons à cela : la division est totale, l’opposition est neutralisée, la population traumatisée par la Guerre civile, la contestation émiettée, l’extrémisme gangrène le champs politique, et par dessus tout, il y a cette Dictature militaire au pouvoir (les Généraux du DRS) qui tient tout, contrôle et surveille tout, tous les secteurs, réprime, tue, massacre, manipule et instrumentalise, crée des partis et groupuscules, ainsi que des Groupes terroristes, des escadrons de la mort, des milices armées…..qui servent tous les intérêts de ce Pouvoir dictatorial, assassin et spoliateur.
    Donc, c’est loin la construction d’un Pole oppositionnel capable de faire face à cette Junte militaire si puissante

  2. Le changement radical est loin, le parcours de la violence est encore long !
    Il faut un Grand Pole d’opposition véritablement oppositionnel, engagé contre le Pouvoir militaro-mafieux qui est l’Ennemi principal, l’Ennemi commun, l’Origine du mal, le Mal originel, le Monstre à deux faces (Dictature et Islamisme), le Démiurge … qui accapare et pille les richesses, réprime et embrigade la population, surveille–muselle-contrôle-et-tient toutes les Institutions (Armée, Polices, Administrations …), et hypothèque l’avenir du pays tout entier, tous ses territoires et régions.

    Le ‘ changement radical ‘ ne peut être possible que par le biais d’un Pôle oppositionnel puissant, qui pourra créer un ‘ rapport de force « , capable d’imposer un véritable processus de transition vers la Démocratie réelle et l’Etat de droi social, solidaire, moderniste, progressiste, laïc, pluraliste, unitaire et unioniste, qui solutionnera donc aisément les questions politiques, sociales, culturelles, linguistiques ….

    LE RÉGIME MILITARO-MAFIEUX DEMEURE FORT (FACE À LA POPULATION CIVILE), ET RÉPRIME À SA GUISE, COMME ET QUAND IL VEUT, FAIT TOUT POUR PERDURER, ET NE CÉDERA PAS TANT QUE :
    – Il dispose du « nerf de la guerre », en l’occurrence les milliards des hydrocarbures qu’il accapare et pille, à son profit (les Généraux les plus puissants, d’abord), et au bénéfice de ses soutiens, de ses serviteurs, de ses valets et de ses complices;
    – Il a le « soutien stratégique et diplomatique » du Grand Gendarme Américain, qui a pris son Grand morceau au Sahara. Le Régime dictatorial militaire algérien est dans l’ « Orbite américano-occidentale » (américano-israélo-occidentale), ne fait montre d’aucune velléité indépendantiste, ne dérange pas le 51° État américainqu’est l’Etat colonial d’Israel (contacts discrets …), se présente comme le « rempart antiterroriste », brade les richesses et la souveraineté nationale … et casse bien l’Algérie;
    – Il a la « caution politique » de la France, l’ex Puissance coloniale qui détermine la politique algérienne de l’Europe. En échange, les Généraux payent partis politiques, fondations, associations, médias, personnalités influentes, maitres-espions, lobbyistes, groupes de pression et réseaux mafieux de France et de Navarre, qui organisent le silence sur les exactions de la Gestapo / Junte d’Alger;
    – La population est traumatisée par la « guerre interne » = « stratégie de la tension » (1991-2017) qui continue, la misère indicible et effroyable, l’épuisement et la lassitude, l’usure, la démobilisation, le désengagement …..
    — Le « seuil de l’intolérable » est dépassé : durant la « guerre interne » la population a vu et vécu toutes les exactions, horreurs et atrocités, les formes de répression, les mises à mort, et autres crimes, que rien d’autres (kidnappings, arrestations, suicides, immolations , etc.) de nos jours, ne peuvent l’émouvoir encore plus …..
    – L’opposition est neutralisée , et battue par KO par la SM-DRS, tous les partis sont foutus, n’ont aucune crédibilité, et sont tous dans le giron du Pouvoir militaro-mafieux, chacun avec sa chanson particulière, ou sa percusssion spécifique ou ses notes (et fausses notes) ………
    – Le façonnage artificiel du champ politique = Poker menteur (partis-officines, associations-relais, institutions-alibis, médias-propagandistes …..)
    – Le délitement du lien national et des liens communautaires, la division totale, la dispersion, la désunion …..
    – La prolifération du « discours identitaire d’agitation » versus « discours politique d’opposition »……..
    – L’écartement des positions (vers les extrêmes) = l’extrémisation du champ politique (islamistes, salafistes, djihadistes, éradicateurs, militaristes, séparatistes, etc.), d’où l’impossibilité de parvenir à un consensus (fédérer et rassembler, au centre)….
    – Les Généraux (hiérarchie militaire) musellent et contrôlent l’Armée (l’Instituation militaire) et  » tiennent  » les « Appareils sécuritaires (de répression) » et les « Organes médiatiques (de propagande) » , les « Escadrons de la mort », les Milices armées, les Groupes terroristes créés et manipulés par les Maitres de la Police politique secrète ‘ gestapiste ‘ ……
    – Les Généraux-et-Colonels se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs de ce pays qu’ils dominent depuis 1962, et ne se résoudront jamais à lâcher du lest, d’autant plus qu’ils ont « volé des centaines de milliards » et « tué des centaines de milliers » , et savent bien qu’ils sont coupables et responsables, redevables et passibles devant les Tribunaux internationaux s’ils n’ont plus les rênes du pouvoir, d’où leurs persistances et obsessions à faire tout pour perdurer …..
    – Fort et puissant, ce Pouvoir militaro-mafieux fait diversion, manœuvre, intoxique, réprime, frappe, tue, massacre, joue le pourrissement de la situation et l’exacerbation des problèmes, déplace l’axe de la violence là où il veut, en Kabylie, au Mzab, ou ailleurs, réprime les Syndicats autonomes, les militants des droits de l’homme….
    Le Pouvoir militaro-mafieux demeure (malheureusement) la seule « force politique organisée » , et frappe comme il veut, là où il veut….
    Et la Dictature militaro-mafieuse continue !

  3. Le  » Pouvoir militaire dominant  » et son  » idéologie dominante  »

    Il serait naïf de croire que ce Régime militaro-mafieux dominant / dominateur (1962-2018) veuille lâcher du lest et céder sur ses fondements et ses instruments de domination, que sont : 1) l’Arsenal répressif de domination, 2) l’Appareil de propagande dominante, 3) l’Idéologie dominante, l’arabo-islamisme, cette idéologie fascisante et mystificatrice, rétrograde et réactionnaire, chauvine et jacobine (à la française), d’ariération et d’abrutisation, servant à endormir, anesthésier et amadouer la population pour la dominer, l’écraser, accaparer et piller ses richesses….

    Les Généraux = les vrais décideurs ne font que leurrer, tromper, jouer, tromper, zigzaguer… pour perpétuer le système de domination et de prédation

    Tamazight c’est la liberté, la modernité, le progrès…. Nous n’accepterons pas son ravalement au rang de folklore et d’objet muséographique. Nous continuons à exiger son épanouissement et son développement, et sa prise en charge totale avec tous les moyens , Académies, Instituts d’Etudes et de recherches, Enseignement conséquent, Médias, Editions…

    Tamazight et le changement radical, c’est notre but, c’est notre combat….

    Tamazight, c’est pour elle que nous avons été moult fois arrêtés, emprisonnés, torturés, suppliciés, fichés, surveillés, exilés à vie …

    Tamazight c’est notre raison d’être, elle est dans toutes les fibres de notre être, et nous la défendrons à jamais, pour toujours….

    Rien n’est possible tant que le Régime militaro-mafieux préside aux destinées de ce malheureux pays, ruiné et dévoré par les Généraux-et-les-Colonels sanguinaires et voleurs …

    A bas le Régime / Système dictatorial militaro-mafieux, ultra autoritaire, hyper répressif, dominateur, écrasant !
    Contre les Généraux-et-les-Colonels assassins, prédateurs et mafieux !
    Pour le changement radical ! Pour les libertés démocratiques d’expression !
    Pour l’égalité, l’équité et la justice !
    Pour Tamazight, la modernité, le progrès, les libertés, l’égalité, la justice et l’équité !

    La lutte continue !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici