Affaire Bencherif-Wali de Bougie : Quatre associations de Bougie répondent à Benchérif

17

BOUGIE (Tamurt) – Les accusations d’Ahmed Bencherif à l’encontre de l’actuel wali de Bougie remontent au temps où il était wali à Béchar et à Djelfa. [Voir notre édition du 23.11.2011.->http://www.tamurt.info/nouvel-article,2077.html?lang=fr&var_mode=recalcul]

Les rédacteurs de ladite déclaration reprochent à l’ex-officier de la
gendarmerie nationale son silence pendant les six années passées. Ils précisent que les deux hommes (Ahmed Hamou Touhami et Bencherif) se sont pourtant vus, précisément, trente fois, à Djelfa quand Touhami était en exercice à la tête de cette Wilaya.

Pour les rédacteurs de cette déclaration l’accusation de “Hamou 10 %” dont parle Bencherif remonte à 2004 et que par conséquence cette affaire de corruption pourrait donc concerner un certain Sebaâ Mohamed.

Dans le même document, les initiateurs affirment que l’actuel Wali de Bougie est le seul à avoir interpellé les élus sur les retards cumulés dans le développement
local.

La sortie de ces quatre associations vient après celle de la Mouhafadha de Bougie et celle de la coordination des associations de la même ville. Toutes, elles dénoncent les accusations portées par l’ex-colonel de la gendarmerie qui a traité l’actuel Wali de tous les maux. Il faut s’attendre à ce que d’autres organismes affiliés suivent.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici