Affaire de l’assassinat d’Albert Ebossé: « Hannachi couvre le meurtrier ! »

22

ALGERIE (Tamurt) – Moh Chrif Hannachi a tranché dès les premières minutes de l’assassinat de ce pauvre joueur. « C’est une mort naturelle », ne cessait de répéter Hannachi.

Des déclarations qui n’ont convaincu personne. Ebossé a, malheureusement, été assassiné. L’avocat de la famille et son père parlent d’un crime prémédité. Tamurt.info était le premier organe de presse à publier des détails et des vérités sur cet assassinat que Hannachi a tenté de dissimuler à tout prix.

«L’auteur de cet assassinat n’est autre qu’un certain Redouane, chef d’un groupe de voyous composés d’une vingtaine d’éléments que Hannachi a recruté pour régner en maîtres dans les milieux du stade du premier novembre de Tizi-Ouzou», affirme avec insistance notre source. Ce Redouane était tout près d’Ebossé juste avant sa mort. Il l’attendait dans le tunnel. Après personne ne l’a vu », atteste un stadier à un journaliste. Reste seulement à savoir quel était le motif de cet horrible crime ? « On parle de négociations secrètes d’Ebossé avec l’USMA et l’ESS. D’autres parlent d’une affaire d’argent, mais on ne sait pas grand-chose.

Hannachi a essayé de noyer le poisson et tout le monde craint de parler de peur de subir le même sort qu’Ebossé », nous indiqué un journaliste de Tizi-Ouzou, présent ce jour là au stade de premier novembre.

« Ce Redouane que tout le monde redoute fait ce qu’il veut à la JSK. Il était même derrière le départ de certains entraineurs et joueurs de la JSK. Pour anecdote, Aït Djoudi avait exigé à Hannachi de l’éloigner de la JSK, comme condition de son retour au club », nous a révélé un journaliste à Tizi-Ouzou d’un quotidien spécialisé dans le football.
« Tous les journalistes présents ce jour là à Tizi-Ouzou ont été contacté directement par Hannachi pour leur demander de défendre sa thèse dans l’affaire Ebossé », ajouta notre interlocuteur. Ce dernier révéla que lui-même a été contacté à deux reprises par Hannachi. « Ebossé est décédé de mort naturelle. C’est ce que le médecin légiste va conclure et vous n’avez qu’à dire cela. Gare à celui qui osera de dire le contraire ! Ce sont les termes exacts de Hannachi », témoigne ce journaliste.
« On ne peut pas parler. Notre vie est en jeu. Moi personnellement je ne pourrais parler ouvertement qu’avec des garanties, mais ce n’est pas le cas pour le moment. Je connais une personne qui détient des preuves de ce que je dis. Hannachi a été enregistré par un de nos confrères », ajoute-t-il.

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici