Affaire du jeune Massinissa Hamza d’Ath-Zellal : – Le procès est reporté au 18 avril prochain

1

L’affaire du jeune Massinissa Hamza d’Ath-Zellal ne semble pas connaître pour l’heure son épilogue. En effet, le jeune militant de la cause kabyle dont le procès a été convoqué pour hier par le tribunal d’azazga a été reporté pour la journée du 18 avril prochain. C’est ce que nous a indiqué son avocate, M° Fatiha Rahmouni.

Par ailleurs, il y a lieu de signaler que le jeune militant Massinissa Hamza, poursuivi pour « empêchement du déroulement des élections législatives » suite à la plainte déposée contre lui par le nommé M.B, dans son village d’Ath-Hamza n’est pas laissé seul face à son sort.

En effet, un grand rassemblement populaire initié par la famille militante et patriotique du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) a eu lieu, hier, devant le tribunal d’Azazga durant toute la présence du mis en cause à l’intérieur de l’institution. Parmi cette foule nombreuse, se trouvait naturellement une forte délégation du MAK, conduite par M. Bouaziz Aït-Chebib.

Par ailleurs, le président du MAK, toujours à la tête de sa délégation, s’est rendu à Ath-Zellal où il a rassuré la famille de Massinissa Hamza du soutien indéfectible de la grande famille militante et patriotique du MAK dans cette affaire.

Et parallèlement à la mobilisation inconditionnelle du MAK, les habitants d’Ath-Zellal dont la propre famille du plaignant (M.B) ont, en sus d’avoir manifesté leurs sympathie et soutien à l’endroit de Massinissa Hamza, déclaré comme une seule personne que « ce sont tous les villageois d’Ath-Zellal qui ont empêché le déroulement de cette élection législative du 10 mai ». « Nous avons décidé d’agir ainsi, ont déclaré les habitants de ce village historique, car nous n’avons pas voulu cautionner cette élection qui était contraire aux intérêts de la Kabylie ».

Donc, un autre rendez-vous est pris pour la journée du 18 avril laquelle nous rappelle l’anniversaire du 12ème anniversaire de l’assassinat du Massinissa Guermah.

Pourquoi le tribunal d’Azazga a choisi justement la journée du 18 avril pour convoquer le procès de Massinissa Hamza ?

Saïd Tissegouine