Ahmed Ouyahia : « Faut combattre le MAK et le MAM »

18
Ahmed Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – Pour le serviteur zélé du régime algérien, Ahmed Ouyahia, les seuls problèmes de son Algérie c’est le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie  et le Mouvement pour l’Autodétermination Mozabite « qu’il faut combattre par tous les moyens ».

C’est ce qu’il a laissé entendre, avant-hier, dans une rencontre avec ses militants à Tuβiret. Ouyahia, qui a été renié même par sa propre mère à cause de sa servitude pour le régime d’Alger, présente ces deux mouvements indépendantistes comme des ennemis à abattre.  Il n’ignore pas, pourtant, que dans tous les pays démocratiques, existent des mouvements souverainistes agréés et activent dans la légalité la plus totale, à l’image de l‘Angleterre pour ne citer que ce pays. Les vrais dangers pour l’Algérie, de l’avis  même des algériens, c’est ce régime dont fait partie Ouyahia. Un régime qui a dilapidé  les riches naturelles du pays,  responsable de la mort de milliers d’Algériens, de désastre politique et économique, de la débandade sociale etc.

Que cet Ouyahia accepte au moins un jour d’affronter un opposant politique sur un plateau de télévision et on verra. Ouyahia, à vrai dire, est nul en politique. Ce renégat a juste derrière lui des médias, des militaires et de l’argent. En dehors de ça, Ouyahia ne pourra  même pas être élu  comme maire. Il le sait bien. Il n’a jamais été militant. Son parti n’est qu’une institution administrative corrompue. Les « soi-disant » militants du RND ne sont que des fonctionnaires.

Lounès B pour Tamurt