Aït Aïssa Mimoun : Le RCD dénonce le favoritisme à Aït Aïssa Mimoun

14

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les élus du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) et les militants de ce parti au niveau de la région d’Aït Aïssa Mimoun sont montés au créneau pour dénoncer à travers une déclaration les graves dérives du maire de la localité qui attribuent des subventions à ses proches.

« Dans le cadre de la mise en œuvre des P.P.D.R.I Kaouadj , Imekcheren, Thahanouts, Ighil Bouchene et Ikhelouiene pour l’octroi de modules bovins (2 vaches), ovins (05 brebis+ 01 mouton ) et apiculture (10 ruches), aux petits agriculteurs sans revenu, la section communale du RCD dénonce la procédure engagé par le président de l’APC », lit-on au préambule de la déclaration.

Les rédacteurs expliquent qu’« au lieu de donner le temps aux citoyens de s’inscrire et de finaliser leurs dossiers, le maire a vite fait de clôturer les inscriptions afin de permettre à ses alliés de le faire avec une liste déjà établie par le 1er adjoint. Et pour bénéficier d’un module ovin, il utilise le nom de son épouse. Leurs acolytes font de même et des familles sont inscrites en double ».

De graves accusations qui renseignent sur la manière dont les élus locaux gèrent nos localités. « Après l’habitat rural qu’ils se sont partagés, voici arrivé le temps des vaches et brebis. Le RCD comme à son habitude reste mobilisé aux côtés de la population pour l’accompagner dans la quête de ses droits et s’insurge contre ces pratiques qui n’honorent guère un exécutif aux aguets cherchant la moindre opportunité pour l’accaparer. La présentation de la situation physique, financière et la gestion des projets de notre commune est une nécessité absolue », ajoute la déclaration signée par le président de section RCD Aït Aïssa Mimmoun.

Notons que le maire de cette commune est issu de la formation politique le MEN, un parti soit-disant écologiste.

Karima Oufli