Aït Hamouda accusé de trahison par le RCD

2
Aït Hamouda accusé de trahison par le RCD
Aït Hamouda accusé de trahison par le RCD

KABYLIE (Tamurt) – Le parti du RCD vient de charger Nourdine Aït Hamouda, l’un des cadre les plus illustres de cette formation politique kabyle. L’accusation que lui porte son parti est aussi grave qu’inattendue.

Le fils du héros de la révoltions algérienne, pourtant très attaché et très fidèle au RCD, est accusé de trahison. Dans une note interne au RCD, dont on détient une copie, Nourdine Aït Hamouda est accusé d’avoir induit en erreur les élus de son parti  lors des dernières élections sénatoriales pour leur demander de voter pour leur « ennemi », le FFS. C’est pour cette raison, estiment les responsables du RCD, que leur parti a perdu cette échéance à Tizi-Ouzou.

Les signataires de la déclaration affirment que Nourdine Aït Hamouda ne fait plus du parti depuis 2012 ce qui veut dire que le RCD ne peut donc pas le sanctionner. Ce que ce parti n’a pas évoqué, en effet, c’est la raison de Nourdine de saboter leur parti. Ils savent certainement la raison, mais ils réfèrent la garder pour eux. Des conflits très profonds minent le RCD depuis des années, mais les responsables de ce parti ont toujours su garder le secret. L’acte de Nourdie Aït Ahmed a surpris plus d’un. Cette affaire provoquera une déstabilisation de plus à ce parti très fragile ces derniers temps.

Lounès B