Ait Smail (Bougie) – Tombée de rideau sur la 10ème édition du festival de la poésie Amazigh d’Adrar n’fad

3

Conférences autour du thème de la poésie, pièces théâtrales, ateliers pour enfants, et déclamation de poésie ont été pour l’essentiel les multiples activités auxquelles se sont adonnés les participants à cet événement culturel à Ait Smail.

126 poètes venus de différentes régions d’Algérie, ont tenu à participer à cet événement, et ont eu à déclamer des poèmes devant un jury composés de spécialistes du département de Tamazight de l’université de Bougie. En plus de la diction poétique, des représentations théâtrales ont été interprétées devant un public nombreux et attentionné.

Le groupe Abranis, parrain de cette 10ème édition, a eu à animer le soir du 24 mars un concert sur l’esplanade de la maison de jeune qui abrite le festival. Un moment fort où des milliers de spectateurs venus de plusieurs régions ont eu à se délecter du riche répertoire de ce groupe légendaire, qui su donner ses lettres de noblesses à la musique Kabyle.

La cérémonie de clôture a été marquée par la remise de prix d’encouragements aux poètes de différentes catégories et des prix aux trois premiers lauréats, dans un moment plein de chaleur et d’émotion. Karim abranis invité de marque de l’édition et qui s’est vu offrir un burnous en guise de reconnaissance par les membres de l’association, a témoigné de son émotions et de se gratitude envers les organisateurs qui ont montré de la disponibilité de la compétence et de la persévérance pour la réussite de ce carrefour culturel annuel.

Lauréats de la 10ème édition :

1er prix : Salim Benkhelifa

2ème prix : Touat Karima (Bouzguene)

3ème prix : Brahimi Lxiyer (Ait smail)

Prix d’encouragement :

Assiduité : Belkada Amar

Prix de la femme poétesse : Mehdi Samira

Plus jeune poète : Younsi mouloud

Le poète le plus âgé : Hadjimi Mohamed

Tacelhit : Bouzid Mustapha

Tacawit : Aghougal younes