Alger : Issad Rebrab arrêté par la gendarmerie

0

ALGERIE (TAMURT) – L’homme le plus riche d’Algérie, Issad Rebrab, a été arrêté par la gendarmerie à Alger ce lundi 22 avril 2019. Issad Rebrab est suspecté de « fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l’étranger et de surfacturation dans des opérations d’importation de matériel et importation de matériels usagés alors qu’il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires ».

L’homme d’affaires Issad Rebrab, également patron de l’empire agro-alimentaire Cevital et du quotidien algérien « Liberté », a été arrêté ce lundi 22 avril par la brigade des investigations de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Alger. En plus d’Issad Rebrab, la même brigade a écroué, au même moment, les Frères Kouninef qui sont des personnes très proches de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika et de son frère Said. Ces derniers sont suspectés aussi d’être impliqués dans des affaires de corruption. Après avoir été arrêté, Issad Rebrab a été acheminé à bord d’un fourgon cellulaire de la gendarmerie vers le tribunal de Sidi Mhamed où il a été déféré devant le Procureur de la République. En outre, les hommes d’affaires Réda, Abdelkader et Tarek Kouninef ont aussi fait l’objet de la même procédure que Rebrab. Ils sont pour leur part accusé de « non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d’influence avec des fonctionnaires publics pour l’obtention de privilèges et détournement de fonciers et de concessions ».

Issad Rebrab ainsi que le frères Kouninef sont désormais interdits de quitter le territoire national, a-t-on appris en outre. Aussi, des convocations avec PV ont été remises à l’ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia ainsi qu’au ministre actuel des Finances, Mohamed Loukal pour comparaitre devant le procureur de la République près tribunal de Sidi M’hamed. Ouyahia et Loukal sont accusés, pour leur part, de dilapidation de deniers publics et de privilèges indus.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici