ALGER : Des lycéennes non voilées refoulées manu militari de leur établissement

3

ALGER (Tamurt) – En ce jour de la rentrée des classes, des lycéennes, non voilées, de l’établissement scolaire de la cité 1 600 logements à Sebbala (Draria), se sont vus refoulées au portillon de leur école au motif que ces dernières ne portaient pas le voile.

filles non voilées
filles non voilées

Une atteinte gravissime à l’égard des fillettes qui ne s’attendaient pas à ce qu’un appariteur puisse se hisser au rang de moralisateur, de surcroît, en présence de certains parents d’élèves. Cet accueil de malotru est loin de laisser indifférents et les lycéennes et leurs parents qui ont protesté pour demander après le proviseur de l’établissement en question. Et comme l’anomie est maîtresse des céans dans de nombreux établissements scolaires en Algérie, le directeur dudit lycée était aux abonnés absents. L’islamisation à outrance de la société algérienne ne cesse de montrer ses canines en usant d‘intimidation et de force pour se faire valoir.

Amnay