Alger: Les salafistes tentent d’interdire « Timechret » à Tixeraine

21
Alger: Les salafistes tentent d’interdire Timechret à Tixeraine
Alger: Les salafistes tentent d’interdire Timechret à Tixeraine

ALGER (Tamurt) – Après avoir disparu de plusieurs villages de Kabylie, Timechret, une fête villageoise organisée à l’occasion de grands évènements agraires, religieux notamment, revient au goût du jour ces dernières années.

Conscients de la portée sociétale de cette tradition séculaire, des Kabyles de la localité de Tixeraine (Alger) ont voulu perpétuer cette tradition, mais des salafistes zélés, en sus, aveuglé par leur soif du sang, ont tenu mordicus à interdire ce rite séculaire au grand dam des organisateurs dudit sacrifice.

Pour ces barbus   c’est un pêché et c’est une atteinte à l’Islam que d’organiser cette fête traditionnelle kabyle. Toutefois, l’abnégation et la témérité de ces Kabyles d’Alger ne se sont pas laissés faire par les intimidations de ces potentats, graciés de surcroît par le pouvoir d’Alger. Considéré comme un moment convivial qui consolide les liens sociaux, Timechret constitue la pierre angulaire de la société qui assure le rapprochement tout en assurant une symbiose de la collectivité.

 Cette fête consiste à la contribution des villageois à l’achat « collectif » de quelques moutons, boucs ou d’un bœuf  pour l’égorger et partager la viande équitablement. Le tout dans une ambiance de fête et de festivité. C’est l’unique  jour de l’année  ou les villageois mangent tous le même plat. Un manière de bannir les inégalités sociales. C’est une fête kabyle unique au monde. «  Vous ne connaissez rien. Rien, ni à l’islam ni à autre chose. L’Arabie Saoudite ne vous donnera rien, les américains aussi. Vous êtes des incultes sans plus »,  a crié l’un des organisateur de cette fête au micron d’une chaîne de télévision algérienne.

Les islamistes  s’opposent aux valeurs traditionnelles et aux patrimoines immatériels. Leur extrémisme n’a pas de limite.  Pourtant les religieux musulmans kabyles  étaient de tout les temps pour la préservation des traditions. La  différence entre un vrai les musulmans kabyles et les islamistes d’aujourd’hui ; c’est que les premiers croient en Dieu et sont convaincus qu’ils sont protégés par Dieu, mais les islamistes pensent que c’est eux qui protègent Dieu ! Voilà le comble.

Lounès B et Amnay