Algérie: Le chef d’état-major, Gaid Salah, est décédé

7
Gaid Salah à la présidence
Gaid Salah à la présidence

ALGERIE (TAMURT) – Le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah, 79 ans, est mort aujourd’hui, lundi 23 décembre 2019. Quatre jours après l’investiture du nouveau président algérien, Abdelmadjid Tebboune, sa premiere action était de décorer Gaid Salah de la médaille Sadr, la plus haute distinction de l’État algérien.

Juste après l’annonce de la nouvelle, le chef de l’État algérien a décrété trois jours de deuil national et procédé à la nomination du général-major Said Chengriba, 74 ans, jusqu-là commandant des forces terrestres, comme chef d’état-major par intérim, un autre jeune pour reprendre l’expression de Mohamed Sifaoui, sur sa page facebook.

Le décès de Gaid Salah, 4 jours après l’investiture du nouveau président et dans les circonstances houleuses qu’on connait, suggère beaucoup de question sur les circonstances de son décès. Tous les observateur de la scène politique algérienne connaissent la violence des clans, Est-Ouest, se livrent pour avoir la main mise sur le pouvoir réel en Algérie. A ce jour, beaucoup d’officiers supérieurs ont en payé le prix de cette rivalité.

Massy Koceila

7 COMMENTAIRES

  1. Allah yarahmou .il a fait un bon travail. Mission accomplie .ne vous inquiétez pas il ya un autre .algerie est debout grâce à lui.athirham rabi argaz

  2. Voilà le sort de ceux qui défient et méprisent un PEUPLE , ils tombent de leur piédestal et comme la grenouille qui voulaient être plus grosse que le Boeuf elles finissent par éclater ! La mort sera toujours au rendez pour rappeler si besoin est à tous les dictateurs l ‘ Humaine condition .

  3. je lui souhaites de bruler eternellement en enfer.le deuil national decreté en Algerie ,sera une fete national en Kabylie.
    bon debarras pour la racaille

  4. Les arabophones (Amazight arabisés) de Tamazgha central se voient affaiblie pour l’expansion de l’idéologie a laquelle ils ont choisie de se soumettre.
    Notre peuple qui est sur le chemin de la réussite de la conquête de son existence en tant que nation libre, se voit contraint, forcé par le bon sens, la logique de passer a l’étape suivante de la réalisation de son projet existentiel.
    Il est au préalable, et DES A PRÉSENT, impératif d’activer l’indépendance PAR LES ACTES, sous ses formes diverses dans les consciences de chacun des membres de notre nation Amazigh ( Kabyle pour démarrer).
    Cette indépendance prend la forme :

    de la production alimentaire : a petite échelle (lopin de terre familial) produisons nos légumes et fruits. A chaque fois que vous mangez un légume ou un fruit, ne jetez plus sa graine a la poubelle, prenez 2 minutes faites un trou dans la terre a proximité de votre repas, puis introduisez la/les graine(s) de ce légumes ou fruit dans cette terre. Peu importe le propriétaire, le bords de route, l’endroit. Je vous laisse imaginer la quantité de nourriture disponible si des millions de kabyles le pratique au quotidien. La nature ne nous a pas attendu pour gerer les fruits et legumes.

    de l’ exploitation des ressources : servez-vous partout ou elles se trouvent. Liège, sable, bois, pierre, eau, électricité, gaz, Ces ressources vous appartiennent. Si vous ne savez pas comment les exploiter, internet dispose des explications utiles, ou encore votre voisin. N’hésitez pas a partager vos connaissances sur ces divers sujet.

    Les institutions en devenir sont le MAK, l’URK, notre culture au travers de l’entraide,
    En passant 2 minutes a discuter avec un de nos anciens, vous produisez de la santé. Ils nous appartient de donner quelques minutes pour chacun de nos semblables, aussi insignifiant que cela puisse paraitre,

    Si vous, lecteurs, disposez de quelques idees simples pour construire notre nationm des lors que notre peuple est receptif, manifestez-vous dess a present en proposant vos idees. Le journal Ramurt, j’imagine n’hesiterais pas a produire un document regroupant toutes ces idees pour les communiquer a notre peuple.

    Que vove la nation Amazigh.

  5. Très simple, il a subi le même sort que Mohamed Lamari, l’ancien chef d’état major puis de Smain Lamari général du drs. Tous deux empoisonnés.
    En tout cas, bon débarras pour ce vieux débris, raciste, anti-kabyle notoire.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici