ALGÉRIE :Les mystère du CCF de Tizi-Ouzou

1

Fermé durant la « décennie noire », la réouverture du Centre culturel français (CCF) de Tizi-Ouzou semble poser problème au pouvoir algérien.

Tandis que les diplomates du Quai d’Orsay s’époumonent, d’autres voient dans ce blocage une rétorsion d’Alger contre les Kabyles ! Le leader (en exil) du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, en est ainsi persuadé : c’est depuis qu’il a envoyé, en octobre, une lettre à François Hollande lui demandant d’être « ferme » face à ses interlocuteurs algériens sur la réouverture du CCF, qu’Alger oppose un niet catégorique au projet.